Le Coran : mon véritable ennemi (10/10)

Publié le par Satan

Certains commentaires sur la nature divine du Coran et ses effets sur les gens

 

Dans l’ensemble nous y trouvons une collection de sagesses qui peuvent être adoptées par les plus intelligents des hommes, les plus grands philosophes et les plus habiles des politiciens… Mais il y a une autre preuve de l’origine divine du Coran, c’est le fait qu’il soit resté intact à travers les âges depuis l’époque de sa révélation jusqu’à aujourd’hui… Lu et relu par le monde musulman, ce livre ne suscite pas de lassitude, bien au contraire, à travers les répétitions, il est plus aimé encore chaque jour. Il donne naissance à un sentiment profond de crainte et de respect chez celui qui le lit ou l’écoute… Par conséquent, par-dessus tout, ce qui permit cette grande et rapide diffusion de l’Islam est le fait que ce livre… soit le livre de Dieu… (Du livre de Laura Veccia Vaglieri, Apologie de I'Islam)

 

Le Coran abonde en excellentes recommandations morales et préceptes, sa composition est si fragmentaire qu’on ne peut tourner une page sans trouver des maximes que tous les hommes doivent approuver. Cette construction fragmentaire génère des textes, des leitmotivs, et des règles absolues en elles-mêmes, qui conviennent à l’homme, quel qu’il soit, à n’importe quel moment de sa vie. (Du livre de John William Draper, A History of the Intellectual Development of Europe)

 

Voulant par la présente tentative… proposer quelque chose qui saurait faire résonner, quoique faiblement, la rhétorique sublime du Coran en arabe, j'ai éprouvé toutes les peines à maîtriser les rythmes complexes et magnifiquement variés qui, outre le message lui-même, permettent au Coran de compter incontestablement parmi les plus grands chefs-d'œuvre littéraires à la disposition de l'humanité... Cette caractéristique particulière… a été presque totalement ignorée par les traducteurs précédents ; ainsi, on ne s'étonne guère de constater que ce qu'ils ont écrit paraît terne et plat par rapport à un original, somptueusement orné. (Du livre d'Arthur J. Arberry, The Koran Interpreted)

 

Une analyse purement objective du Coran à la lumière des connaissances modernes, nous amène à reconnaître l'harmonie existant entre eux, ainsi qu'on l'a fait ressortir à maintes reprises. On a du mal à s'imaginer qu'un homme du temps de Mohammed ait pu être l'auteur de telles affirmations, compte tenu du niveau intellectuel de l'époque. De telles considérations expliquent en partie la place exceptionnelle qu'occupe la Révélation Coranique et contraignent le scientifique impartial à admettre son incapacité à fournir une explication fondée uniquement sur la logique matérialiste. (Dr Maurice Bucaille, Ancien chef de la Clinique Chirurgicale, Université de Paris)

 

[L]e Coran a invariablement maintenu sa place en tant que point de départ fondamental… Un crédo si précis… si accessible à la compréhension ordinaire, si dénué de toute complexité un merveilleux pouvoir pour se frayer un chemin dans la conscience des hommes. (Edward Montet, Intellectuel français)

 

Nous avons un livre absolument unique de par son origine, sa préservation… concernant l’autorité substantielle sur laquelle personne n’a jamais pu émettre un sérieux doute. (Extrait du livre du Rev. Bosworth Smith, Mohammed and Mohammedanism)

 

Le Coran est explicite dans le soutien qu’il apporte à la liberté de conscience. (De l'article écrit par James Michener, Islam: The Misunderstood Religion)

 

L'une des plus belles aspirations de l'Islam est la justice. En lisant le Coran, j'y ai rencontré une doctrine de vie dynamique, non une éthique mystique, mais une éthique apte à mener à bien une vie quotidienne et convenant au monde entier. (D'une conférence sur "The Ideals of Islam", texte cité dans Speeches And Writings de Sarojini Naidu)

 

Nous ne devons pas être surpris de trouver dans le Coran la source des sciences. Le moindre sujet lié au ciel ou à la terre, à la vie humaine, au commerce et à différents échanges commerciaux est abordé et cela a donné lieu à la production de nombreuses monographies traitant de certaines parties du livre saint. Ainsi le Coran a donné lieu à beaucoup de discussions, et indirectement fut responsable du merveilleux développement de toutes les branches de la science dans le monde musulman… Cela n’affecta pas seulement les Arabes mais permit également aux philosophes juifs de modifier leur approche des questions d’ordre métaphysique et religieux en adoptant celle des Arabes. Enfin, il est inutile de discuter plus longuement sur l’apport de la théosophie arabe à la scolastique chrétienne.

Une fois l’activité spirituelle stimulée à l’intérieur des frontières musulmanes, elle ne s’est pas cantonnée uniquement aux spéculations théologiques. Les connaissances acquises à travers les écrits grecs dans les domaines de la philosophie, des mathématiques, de l’astronomie et de la médecine ont conduit à la poursuite de ces recherches. Dans le texte de la révélation, [le Prophète] Mohammad  attire constamment l’attention sur le mouvement des corps célestes, comme faisant partie des miracles de Dieu mis au service de l’homme et par conséquent ne devant pas faire l’objet d’une adoration. La façon avec laquelle les musulmans de toutes races ont poursuivi avec succès l’étude de l’astronomie est démontrée par le rôle dominant qu’ils ont joué durant des siècles dans le cadre de cette discipline. Même de nos jours, de nombreux noms arabes attribués à des étoiles et à des termes techniques sont encore en usage. Les astronomes européens de l’époque médiévale étaient les élèves de leurs homologues arabes.

De la même manière, le Coran a donné une impulsion aux études médicales et a recommandé l’observation et l’étude de la Nature en général. (Tiré du livre du Prof. Hartwig Hirschfeld, New Researches into the Composition and Exegesis of the Qur'an)

 

A chaque fois que nous le [le Coran] lisons…, il nous séduit, nous étonne et finit par forcer notre révérence. Son style, en harmonie avec son contenu et son objectif est… grandiose, à jamais sublime. Ainsi ce livre continuera à exercer une forte influence sur les temps à venir. (Citation de Goethe tirée du livre de T. P. Hughes, Dictionary of Islam)

 

Certains commentaires faits par des scientifiques au sujet du Coran

 

Il y a de trop nombreuses exactitudes [dans le Coran] et, comme le Dr Moore, je n’ai aucune difficulté à affirmer que c’est une inspiration divine ou une révélation qui l’a conduit à toutes ces déclarations. (Dr T. V. N. Persaud, Professeur d’Anatomie, de Pédiatrie et de la Santé de l’Enfant, d’Obstétriques, de Gynécologie, et des Sciences de la Reproduction à l’Université de Manitoba)

 

Par conséquent, j’estime qu’il n’y a non seulement pas de désaccord entre la génétique et la religion, mais je considère plutôt que la religion peut guider la science en la renforçant par des révélations sur quelques-unes des approches scientifiques traditionnelles. Il existe dans le Coran des explications qui se sont avérées être valides quelques siècles plus tard, et il en ressort que le Coran est bien la parole de Dieu. (Dr Joe Leigh Simpson, Professeur d’Obstétriques et de Gynécologie, Génétique Humaine et Moléculaire)

 

En ma qualité de scientifique, je suis en mesure de confronter uniquement des éléments spécifiques que je peux voir avec précision. Je peux comprendre l’embryologie et la biologie du développement. Je peux donc comprendre les thèmes qui me sont transmis par le Coran. Comme les exemples que j’ai déjà donnés, si je devais être transposé à cette époque, muni de toutes les connaissances que j’ai acquises à ce jour, je n’aurais pu les décrire comme elles l’ont été ; je ne vois rien qui soit en contradiction avec les principes de l’intervention divine qui englobe ce qu'il [le Prophète Mohammad ] devait communiquer. (Dr E. Marshall Johnson, Professeur Emérite d’Anatomie et de Biologie du Développement à l’Universite de Thomas Jefferson)

 

Il m’est particulièrement agréable, d’apporter ma part d’explication sur le développement humain contenu dans les versets coraniques. Il est parfaitement clair que ces versets ont bel et bien fait l’objet d’une révélation de Dieu, ou Allah, au [Prophète] Mohammad , car une grande partie de ces connaissances n’a vu le jour que des siècles plus tard. Cela est pour moi, la preuve que [le Prophète] Mohammad  est bien le Messager de Dieu, ou de Dieu. (Dr Keith L. Moore, Professeur Emérite, Département d’Anatomie et de Biologie Cellulaire, Université de Toronto. Embryologiste et auteur de plusieurs livres médicaux)

 

Les études intensives du Coran et du Hadith de ces quatre dernières années ont révélé un système de classification de l’embryon humain étonnant étant donné qu’il a été effectué au 7ème siècle… Les descriptions du Coran ne peuvent être basées sur les connaissances du septième siècle… (Dr Keith L. Moore, Professeur Emérite, Département d’Anatomie et de Biologie Cellulaire, Université de Toronto)

 

Je pense qu’il est impossible d’envisager qu’il [Mohammad] ait eu des connaissances sur les origines communes de la formation de l’Univers, parce que les scientifiques n’ont accédé à ces découvertes qu’au cours de ces dernières années et cela n’a été possible que grâce à des moyens et à des méthodes extrêmement compliqués et techniquement très avancés… A mon avis, une personne qui ignorait tout de la physique nucléaire, il y a 1.400 ans, n’était pas en mesure de découvrir, d’elle-même, que la terre et les cieux avaient les mêmes origines, ni même de cerner d’autres nombreux sujets dont nous avons discutés ici. (Alfred Kroner, Professeur du Département de Géosciences, Université de Mainz, Allemagne, l’un des plus célèbres géologues)

 

Je crois que si l’on réunit tous ces phénomènes et que l’on rassemble toutes les questions explicitées dans le Coran, sur la Terre, sur sa formation et sur la science de façon générale, on peut, en ce qui concerne l’essentiel, affirmer que ce qui est exposé dans le Coran est exact et qu’on peut maintenant confirmer par des méthodes scientifiques. Un grand nombre de déclarations faites dans le Coran ne pouvaient être prouvées à son époque, mais uniquement avec les moyens disponibles aujourd’hui, et nous sommes maintenant en mesure de vérifier les paroles de Mohammad  qui remontent à 1.400 ans. (Alfred Kroner, Professeur du Département de Géosciences, Université de Mainz, Allemagne)

 

Je dois dire que je suis très impressionné de trouver ces faits scientifiques dans le Coran, et pour les astronomes contemporains que nous sommes, nous n’avons étudié que de très petits fragments de l’Univers. Nous avons concentré nos efforts pour percer une petite partie du mystère. Parce qu’avec les télescopes nous ne pouvons voir qu’une infime partie du ciel sans considérer l’Univers dans son ensemble. En lisant le Coran et en répondant aux questions, je crois pouvoir trouver dans mes recherches sur l’Univers, une voie future. (Professeur Yushidi Kusan, Directeur de l’Observatoire de Tokyo, Japon)

 

Je peux avec certitude dire que ce qu’on vient de voir est remarquable. Il est possible qu’il n’y ait pas de place à une explication scientifique. Il pourrait y avoir autre chose qui dépasse notre entendement et qui puisse expliqer ces écritures qu’on vient de voir. (Professeur Armstrong, Professeur d’Astronomie travaillant pour la NASA)

 

Il est difficile d’imaginer que ce type de connaissances existait à l’époque, il y a 1.400 ans. Il pouvait y avoir peut-être quelques idées sans plus, mais cette description avec force détails, est une chose extrêmement difficile à concevoir. C’est pour cela qu’il est certain qu’il ne s’agit pas d’une simple science humaine. Un être humain normal n’était pas en mesure d’expliquer ces phénomènes avec une telle précision. Je pencherais donc plutôt vers l’idée que ces informations sont issues d’une source supra-naturelle. (Prof. Dorja Rao, Professeur de Géologie Marine à l’Université du Roi AbdelAziz, Djedda, Arabie Saoudite)

 

Je suis convaincu que tout ce qui a été dit dans le Coran voilà 1.400 ans ne peut être qu’exact et peut être prouvé par les moyens scientifiques… Cela a été communiqué par une révélation de Dieu, ou d'Allah, qui est omniscient. C’est pourquoi le moment est venu pour moi de témoigner qu’il n’est d’autre divinité que Dieu et que Mohammad  est Son prophète. (Prof. Tejatat Tejasen, Chef du Service d’Anatomie et d’Embryologie, de l’Université de Chiang Mai, Chiang Mai, Thaïlande)

 

Le Coran est apparu il y a quelques siècles, pour confirmer ce que nous avons découvert. Cela indique que le Coran est la parole de Dieu. (Prof. Joly Sumson, Professeur en Gynécologie et Obstétriques)

 

Il [le Coran] parle du passé, du présent et du futur. J’ignore quel était le niveau culturel qui prévalait au temps de [Prophète] Mohammad , j’ignore également à quel niveau scientifique ils étaient parvenus. Si la connaissance scientifique était effectivement faible, c’est-à-dire telle que nous la connaissons, à cette époque ancienne, et que la technologie était absente, alors nul doute que la science que nous lisons aujourd’hui dans le Coran est une lumière de la science divine révélée au [Prophète] Mohammad . Il l’a inspiré au [Prophète] Mohammad . J’ai effectué des recherches relatives à l’histoire des premières civilisations du Moyen-Orient afin de savoir s’il existait des informations d’une aussi grande précision que celle-ci. S’il n’existait pas d’autres informations du même genre que celles du Coran à cette période, cela renforce la croyance que Dieu a envoyé [le Prophète] Mohammad  ; Il a transmis à travers lui une grande quantité de Sa vaste science, que nous n’avons découvert que récemment. Et nous aspirons à un dialogue permanent en ce qui concerne la science de la géologie dans le Coran. (Prof. Palmar, l’un des plus grands géologues américains)

 

D’autres commentaires ?

 

La force du Coran vient du fait qu’un musulman ou qui que ce soit d’autre, peut l’ouvrir à n’importe quelle page et tomber sur un message qui a rapport au sens de la vie. (Le très célèbre théologien John Esposito)

 

J’espère que le moment ne tardera pas où je pourrai réunir tous les hommes sages et instruits du pays, et établir un régime uniforme, fondé sur les principes du Coran, qui sont les seuls vrais et qui peuvent seuls faire le bonheur des hommes. (L’Empereur français Napoléon Bonaparte)

 

En résumé

Vous vous demandez comment se fait-il que ce livre qui date du 7e siècle renferme tant de perfection et de miracles ? La réponse est évidente: le Coran est la parole de Dieu.

Ce Coran n’est pas susceptible d’être faussement attribué à un autre que Dieu mais il est la confirmation des écritures antérieures et un livre détaillé qui ne fait point de doute de la part du Seigneur des mondes. Ou bien prétendent-ils qu’il [le Prophète] l’a inventé ? Dis-leur : Produisez une seule sourate semblable et, hormis Dieu, appelez qui vous pourrez à votre aide si vous êtes sincères ! (Coran, 10 : 37-38)

Dans un verset, Dieu dit : "Ne méditent-ils donc pas sur le Coran ? S'il provenait d'un autre que Dieu, ils y trouveraient certes maintes contradictions !" (Coran, 4 : 82) (contradictions qui remplissent l’ancien et le nouveau testament par exemple, ce qui prouve leur grande altération, œuvre de mes alliés).

 

Voilà donc mon véritable ennemi : ce Coran convainquant et intact !

 

Dans les prochains chapitres je vous détaillerai mes stratégies adaptées à la lutte contre cet ennemi ultime : le comabttre en m’attaquant au véritable maillon faible : vous ! Les hommes (muslmans ou non).

Comment je lutte contre l’Islam ?

 

Comme je ne peux pas lutter contre le Coran, je vais lutter sur la totalité du chemin qui y mène… du point le plus éloigné au point le plus proche….

 

Cible N°1 : les non musulmans

  • Cacher les informations à la majorité (le Coran étant inattaquable de manière convaincante, le mieux pour moi reste de contrôler les moyens d’accès au Coran : Médias, traductions, etc.)
  • Agir sur les haines xénophobes primaires du musulman arabe terroriste etc. (pour enlever définitivement toute envie d’étudier leur Coran)
  • Utiliser les pressions sociales (pousser les gens à perpétuer les croyances de leurs parents et aïeux, agir sur les craintes du regard porté par la société sur les musulmans…)
  • Agir sur le désir de supériorité (notamment dans un occident où les mâles se retrouvent un peu castrés depuis l’essor et la libération des femmes)
  • En faisant régner mes alliés (politique, culture…) et mes valeurs matérialistes
  • En diffusant dans les médias une propagande anti-islam (désinformation etc.)
  • Diffuser des mensonges, amalgames et des clichés infondés contre l’Islam (Diffuser des clichés sur le port du voile et le statut de la femme parmi les musulmans ; créer l’amalgame entre Islam et terrorisme ; diffuser des mensonges sur Mouhammad en disant par exemple qu’il se serait inspiré des écritures juives ou chrétiennesJ)
  • En rassemblant les ennemis de l’islam et en utilisant toutes leurs ressources
  • Occuper les gens pour leur enlever l’envie de la recherche et du savoir (travail, précarité, trouver sa place dans la société…)
  • Dissuader de l’apprentissage de la langue arabe pour garder le monopole de l’interprétation du Coran (à travers des traductions malhonnêtes ou faites par des ignorants)

 

Cible N°2 : les musulmans

  • Les faux savants vers quoi les gens se tournent alors qu’ils ne possèdent qu’une connaissance partielle et/ou erronée des textes
  • Les extrémistes (des zélés ignorants ou mes taupes infiltrées : barbe et djellaba à l’appui) qui détruisent l’image de l’Islam
  • Cacher les informations et rendre difficile l’accès aux compétences requises pour interpréter et comprendre le Coran
  • Occuper les gens pour leur enlever l’envie de la recherche et du savoir
  • Utiliser l’image de certains musulmans : ceux qui n’appliquent pas ou appliquent mal l’islam : mauvaises manières, mauvais comportements etc.
  • Intimider voire terroriser les pratiquants (surtout dans les pays musulmans, mais pas seulement)
  • Soutenir l’évangélisation (en choisissant les territoires à zizanie et les moments clefs post guerre ou catastrophe)
  • En affaiblissant les corps (OGM, sucre, sel, tabac, alcool) et l’esprit (TV, « culture », etc.)
  • En faisant régner mes alliés (politique, médias, culture…) et mes valeurs au sein des sociétés dites musulmanes
  • Donner l’impression aux gens qu’ils sont arrivés alors qu’ils ne sont qu’à 10% du chemin du savoir
  • Multiplier les tentations auprès des croyants (tentations de convoiter, de juger les autres, de haïr, de voler, tentations de  l’argent, des femmes, de l’apparat, l’avarice, la gloriole, l’individualisme..)
  • Polluer même les bonnes actions par des polluants (désir de paraître, attendre de la gratitude, avarice, sentiment de supériorité, etc..)

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :