Le Coran : mon véritable ennemi (9/10)

Publié le par Satan

Les répétitions des mots dans le Coran

Mises à part les caractéristiques miraculeuses que j’ai passées en revue jusqu’ici, le Coran contient aussi ce que vous pouvez également appeler des "miracles mathématiques". Il y a beaucoup d’exemples de cet aspect fascinant du Coran. L’un de ces exemples, est le nombre de récurrence de certains mots. Quelques-uns de ces mots, liés entre eux, sont répétés le même nombre de fois. Ci-dessous une liste de ces mots et du nombre de fois où ils sont réitérés.

 

SEPT CIEUX 7 fois

LA CREATION DES CIEUX7 fois

 

JOUR 365 fois

JOURS 30 fois

MOIS 12 fois

 

PLANTE 26 fois

ARBRE 26 fois

 

RECOMPENSE 117 fois

PARDON 2x117=234 fois

 

DIS 332 fois

ILS DISENT332 fois

 

MONDE 115 fois

L’AU-DELA 115 fois

 

SATAN 88 fois

ANGES 88 fois

 

FOI 25 fois

MECREANCE 25 fois

 

PARADIS 77 fois

ENFER 77 fois

 

ZAKAT 32 fois

BIENFAIT 32 fois

 

LES VERTUEUX 3 fois

LES MALFAISANTS 6 fois

 

ETE-CHALEUR 1 + 4 = 5 fois

HIVER-FROID 1 + 4 = 5 fois

 

VIN 6 fois

IVRESSE 6 fois

 

INTELLIGENCE 49 fois

LUMIERE 49 fois

 

LANGAGE 25 fois

SERMON 25 fois

 

FAIRE LE BIEN 50 fois

CORROMPRE 50 fois

 

RECOMPENSE 107 fois

ACTION 107 fois

 

AMOUR 83 fois

OBEISSANCE 83 fois

 

DESTINATION 28 fois

POUR TOUJOURS 28 Fois

 

DESASTRE 75 fois

GRATITUDE 75 fois

 

SOLEIL chams 33 fois

LUMIERE nour 33 fois

 

DROIT CHEMIN 79 fois

MISERICORDE 79 fois

 

ENNUI 13 fois

JOUISSANCE 13 fois

 

Les mots "homme" (rajoul) et "femme" (mar'ha) sont répétés un nombre égal de fois : 23 fois.

Le nombre de fois où les mots "homme" et "femme" sont chacun répétés dans le Coran est de 23 fois, et c’est en même temps celui des chromosomes de l’œuf et du spermatozoïde dans la formation de l’embryon humain. Le nombre total de chromosomes humains est de 46 ; 23 provenant de la mère et 23 du père.

 

Femme 23 fois

Homme 23 fois

 

TRAHISON 16 fois

PERFIDE 16 fois

 

"Etre humain" (insan) est écrit 65 fois : la somme du nombre de références aux phases de création de l’être humain est également de 65. Par exemple :

 

Etre humain                                                                                      65 fois

TERRE                                      touraab             17 fois

GOUTTE DE SPERME                  noutfa               12 fois

EMBRYON                                 alaq                  6 fois

 

UN MORCEAU

DE CHAIR A MOITIE FORME       mouthghah         3 fois

OSSATURE                                        idham                        15 fois

CHAIR                                      lahm                 12 fois

 

Total                                                                65 fois

 

Le mot salaawaat (prières) apparaît 5 fois dans le Coran, et Dieu a ordonné à l’homme d’accomplir la prière (salat) 5 fois par jour.

Le mot "terre" (barr, yabas) apparaît 13 fois dans le Coran et le mot "mer" (bahr) 32 fois, totalisant 45 références. Si vous divisez ce chiffre par celui du nombre de références à la terre vous arrivez à 28,888888888889%. Le nombre total des références à la terre et à la mer, 45, divisé par le nombre de références à la mer dans le Coran, 32, est de 71,111111111111%. Ce qui est extraordinaire, c’est que ces chiffres correspondent respectivement aux proportions exactes occupées par les terres émergées et les océans.

 

TERRE                       13 FOİS                      13/45=28,888888888889

MER                           32 FOİS                      32/45=71,111111111111

TOTAL                      45 FOİS                      %100

 

Ce miracle mathématique représente une preuve magnifique et écrasante de l’authenticité du Coran et de son non altération (si une seule lettre était modifiée dans le coran, cela aurait abouti à casser le code mathématique !).

 

La perfection littéraire inimitable du Coran

Jusqu’ici vous avez examiné les caractéristiques miraculeuses du Coran d’un point de vue scientifique et historique. En plus de cet aspect, le Coran possède un style étonnant et inimitable sur le plan littéraire.

Il est nécessaire de préciser que le Coran s’adresse à tous les hommes de tous âges. Quel que soit le niveau d’éducation et de culture du lecteur, le langage du Coran y est clair et compréhensible, et accessible à tout le monde. Dans un verset, Dieu révèle ceci à propos du Coran :

 

Nous avons facilité ce Coran en vue de sa mémorisation… (Coran, 54 : 22)

 

Bien que son style soit aisément intelligible, personne n’est parvenu à imiter le Coran, de quelque manière que ce soit. Certains des versets dans lesquels Dieu attire notre attention sur le caractère inimitable du Coran sont :

 

Et si vous êtes dans le doute au sujet de ce que Nous avons révélé à Notre serviteur, eh bien produisez une sourate semblable et invoquez ceux qui vous assistent en dehors de Dieu si vous êtes sincères ! (Coran, 2 : 23)

Ou bien prétendent-ils qu’il [le Prophète] l’a inventé ? Dis-leur : "Produisez une seule sourate semblable et, hormis Dieu, appelez qui vous pourrez à votre aide si vous êtes sincères !" (Coran, 10 : 38)

 

L’une des raisons pour lesquelles le Coran est décrit comme un miracle repose sur le fait que, comme souligné dans les versets ci-dessus, rien de semblable ne peut jamais être écrit par une main humaine. Plus cette impossibilité est grande, et plus la dimension du miracle que vous avez devant vos yeux est élevée. Par conséquent, le fait que le style du Coran n’ait jamais pu être imité par aucun des milliards d’êtres humains qui se sont succédés durant des siècles, est l’une des preuves de son caractère miraculeux. Dans son livre, The Construction of the Bible and the Qur'an, F. F. Arbuthnot fait le commentaire suivant sur le Coran :

Du point de vue littéraire, le Coran est considéré comme un spécimen de la langue arabe pure, composé à moitié tel un poème et à moitié tel de la prose. On dit que dans certains cas, les grammairiens ont adapté leurs règles afin de concorder avec certaines phrases et expressions usitées dans le Coran, et que bien que plusieurs tentatives aient été faites pour produire un travail d’un style aussi élégant que celui-là, aucune n’a abouti.

 

Commentaires sur le Coran par différents savants

 

Certains commentaires sur l’excellence littéraire et l’inimitabilité du Coran

En tant que monument littéraire le Coran parle de lui-même, une production unique dans la littérature arabe, qui n’a pas de précurseur ni de successeur dans son propre idiome. Les musulmans de tous âges s’accordent pour proclamer son inimitabilité pas seulement par rapport à son contenu mais aussi par rapport à son style. (Hamilton Gibb de l’Université d’Oxford)

 

Chaque fois qu’on lui demandait un miracle, prouvant l’authenticité de sa mission, le Prophète Mohammad leur mentionnait la composition du Coran et son excellence comme preuve de son origine divine. Et en réalité, même pour les non-musulmans, il n’y a rien de plus merveilleux que son langage à la plénitude et au rythme saisissants… L’amplitude de ses syllabes à la cadence grandiose et au rythme remarquable a joué un grand rôle dans la conversion des plus hostiles et des plus sceptiques. (De l’article écrit par Paul Casanova, L'Enseignement de I'Arabe au College de France)

 

Il s’agit d’une révélation littérale de Dieu [le Coran], dictée au Prophète Mohammad  par l’Archange Gabriel, parfait jusqu’à la moindre lettre. C’est un miracle omniprésent témoin de lui-même et de Mohammad, le Prophète de Dieu . Ses qualités miraculeuses résident en partie dans son style, si parfait et si imposant qu’aucun être humain ni aucun djinn ne pourraient produire ne serait-ce qu’un seul chapitre comparable à sa plus courte sourate, et en partie dans le contenu de ses enseignements, ses prophéties, et ses informations d’une précision étonnante, que [le Prophète] Mohammad  n’aurait jamais pu rassembler de lui-même. (Du livre de Harry Gaylord Dorman, Towards Understanding Islam)

 

Tous ceux qui sont familiers avec le Coran en langue arabe s’accordent à louer la beauté du livre de cette religion, sa grandeur de forme si sublime qu’aucune traduction dans aucune des langues européennes ne permettrait de l’apprécier à sa juste valeur. (Edward Montet : Traduction Française du Coran)

 

Le Coran dans sa parure originale arabe a… une beauté et un charme qui lui sont propres. Conçu avec un style concis et exalté, ses phrases brèves, chargées de sens, souvent rimées, possèdent une force d’expression et une énergie explosive, qu’il est très difficile de rendre par une traduction littérale. (Du livre de John Naish, The Wisdom of the Qur'an)

 

Il est universellement admis que le Coran est écrit avec l’élégance la plus extrême et une pureté de langage, dans le dialecte de Qoreich, le plus noble et le plus raffiné de tous les dialectes arabes… Le style du Coran est beau et fluide… et en de nombreux endroits, particulièrement ceux où la majesté et les attributs de Dieu sont décrits, sublime et magnifique… Il a tant de succès, et a une manière si étrange de captiver l’esprit de son audience, que plusieurs de ses contradicteurs pensaient être sous l’effet d’une magie et d’un enchantement. (Du livre de George Sale, The Koran: The Preliminary Discourse)

 

Un miracle de pureté de style, de sagesse et de vérité. (Du livre du Rev. R. Bosworth Smith, Mohammed and Mohammedanism)

 

Le Coran a un rythme d’une beauté particulière et une cadence qui charme l’oreille. De nombreux Arabes chrétiens parlent de son style avec une chaleureuse admiration, et la plupart des Arabisants reconnaissent l’excellence de son style… En effet, on peut affirmer que dans la littérature arabe, considérable et féconde aussi bien dans le domaine de la poésie que dans celui de la prose, rien ne lui est comparable. (Du livre d'Alfred Guillaume, Islam)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :