Le Coran : mon véritable ennemi (5/10)

Publié le par Satan

Les miracles à propos des humains et leur environnement

 

Le Coran révèle : "Nous leur montrerons Nos signes dans l'Univers et en eux-mêmes, jusqu'à ce qu'il leur devienne évident que c'est cela (le Coran) la vérité". (Coran, 41 : 53)

 

Ce verset indique aux hommes que le Coran renferme des signes convaincants à propos de l’univers et d’autres à propos des humains eux-mêmes.

 

La création de l’homme

Plusieurs versets invitent l’être humain à réfléchir sur sa propre création. Ces versets rappellent à l’homme comment il est venu au monde, quelles sont les étapes qu’il a traversées et quelle est la nature de son essence :

C’est Nous qui vous avons créés. Pourquoi ne croiriez-vous donc pas (à la résurrection) ? Voyez-vous donc ce que vous éjaculez (le sperme) : est-ce vous qui le créez ou (en) sommes-Nous le Créateur ? (Coran, 56 : 57-59)

Etudions certaines données de la création :

1. L’homme n’est pas créé à partir de la semence complète, mais seulement à partir d’une partie infime de celle-ci (le sperme).

2. Le mâle détermine le sexe du bébé.

3. L’embryon humain s’accroche à l’utérus maternel comme une sangsue.

4. L’embryon humain se développe dans trois régions "obscures" de l’utérus.

Les éléments énumérés ci-dessus dépassent le niveau de connaissances des hommes de cette époque. Leur découverte n’a pu aboutir que grâce au développement de la technologie au 20ème siècle.

Examinons-les maintenant un à un.

 

Une goutte de semence

Les spermatozoïdes entreprennent un voyage ardu de cinq minutes au niveau de l’utérus avant d’atteindre l’ovule. L’ovule dont la taille fait la moitié du diamètre d’un grain de sel, ne laisse pénétrer qu’un seul spermatozoïde parmi les 250 millions de candidats. En d’autres termes, l’essence de l’homme n’est pas le résultat d’une semence complète mais en constitue seulement une petite partie. Ceci est expliqué dans la sourate al-Qiyamah ainsi :

L’homme pense-t-il qu’on le laissera sans obligation à observer (et qu’il ne sera pas puni pour ses mauvais actes) ? N’était-il pas une goutte de sperme éjaculé ? (Coran, 75 : 36-37)

 

Le sexe d’un bébé

Jusqu’à très récemment, vous pensiez (les scientifiques d’entre vous, car les autres ne pensaient rien du tout) que le sexe du bébé était déterminé par les cellules de la mère. Ou pensait-on tout au moins que le sexe était déterminé conjointement par les cellules mâles et femelles. Mais le Coran affirme que la masculinité ou la féminité est déterminée par "une goutte de semence éjaculée".

Il a créé le couple, le mâle et la femelle, à partir d’une goutte de semence éjaculée. (Coran, 53 : 45-46)

N’était-il pas une goutte de sperme éjaculé ? Puis une adhérence que Dieu a créée et harmonisée, et dont il a fait un couple mâle et femelle ? (Coran, 75 : 37-39)

Les progrès de la génétique et de la biologie moléculaire ont scientifiquement validé l’exactitude de l’information donnée dans le Coran. On sait maintenant que le sexe est déterminé par les cellules spermatiques de l’homme, et que la femme ne joue aucun rôle dans ce processus.

Vous ignoriez tout cela jusqu’à la découverte des gènes au 20ème siècle. Dans de nombreuses cultures, on pensait même que le sexe du bébé était déterminé par la femelle. C’est pourquoi les femmes étaient blâmées lorsqu’elles donnaient naissance à des filles.

14 siècles avant la découverte des gènes humains, le Coran a cependant révélé une information qui dément cette superstition et fit allusion au fait que le sexe du bébé était déterminé non par la femme mais par l’homme.

 

L’adhérence à l’utérus

Lorsque le spermatozoïde s’unit à l’ovule, les caractéristiques sexuelles du bébé à naître sont déjà présentes. Cette cellule unique, appelée "zygote", commencera instantanément à se reproduire en se divisant, pour devenir ensuite un "morceau de chair", appelé embryon. Nul ne peut, bien entendu, observer cela autrement qu’à l’aide d’un microscope.

Toutefois, le développement de l’embryon n’a pas lieu dans un espace vide. Il s’accroche à l’utérus tel une plante s’enracinant dans le sol. Grâce à ce lien avec la mère, l’embryon peut recevoir les substances essentielles à son développement.

C’est là qu’apparaît un autre miracle très important du Coran :

Lis, au nom de ton Seigneur qui a créé, créé l’être humain d’un 'alaq. Lis, car ton Seigneur est le Très-Généreux… (Coran, 96 : 1-3)

Le sens du mot alaq en arabe est "quelque chose qui s’accroche". Ce mot est utilisé littéralement pour décrire les sangsues lorsqu’elles s’accrochent sur un corps pour en sucer le sang.

Ce n’est certainement pas un hasard qu’un mot si approprié soit utilisé pour décrire le mode de fixation de l’embryon dans l’utérus, à savoir la nidation.

 

Les os puis les muscles

Un autre élément important contenu dans les versets du Coran concerne les étapes du développement d’un être humain dans l’utérus. Les versets indiquent qu’on assiste d’abord au développement des os de l’embryon, puis à la formation des muscles qui enveloppent l’ossature.

Ensuite Nous en avons fait une goutte de semence dans un réceptacle sûr, puis Nous avons créé de la goutte de semence une adhérence, puis Nous avons créé de l’adhérence un morceau mâché, puis Nous avons créé du morceau mâché des os puis Nous avons revêtu les os de chair ; ensuite Nous en avons produit un autre être : béni soit Dieu, le Meilleur des créateurs ! (Coran, 23 : 14)

 

L’embryologie est une discipline scientifique qui étudie le développement de l’embryon dans l’utérus. Jusqu’à très récemment les embryologistes pensaient que le développement des os et des muscles était concomitant. Mais des recherches plus poussées réalisées grâce aux progrès de la technologie ont établi que la révélation coranique relative à ce sujet est juste dans ses moindres détails.

Cet événement est décrit dans une publication scientifique nommée Developing Human en ces termes :

… La forme du squelette détermine l’apparence générale de l’embryon au cours de la 7ème semaine, Les muscles ne se développent pas au même moment mais juste après. La phase d’enveloppement des os par les muscles a lieu durant la 8ème semaine.

 

Les trois étapes dans l’utérus maternel

Dans le Coran, il est noté que l’homme est créé dans l’utérus maternel selon un processus composé de trois étapes.

Il vous crée dans les ventres de vos mères, création après création, dans trois ténèbres. Tel est Dieu, votre Seigneur ! A Lui appartient toute la royauté. Point de divinité à part Lui. Comment pouvez-vous vous détourner (de Son culte) ? (Coran, 39 : 6)

L’expression fi dhouloumatin thalaathin traduit en français pas "trois ténèbres", indiquent que trois régions sont impliquées dans le développement de l’embryon. Il s’agit de :

a) La cavité de l’abdomen

b) La cavité de l’utérus

c) La cavité du placenta

De plus, les progrès de l’embryologie montrent que ces régions consistent en trois couches chacune.

La paroi abdominale latérale comprend trois couches : l’oblique externe, l’oblique interne, et les muscles abdominaux transversaux.

De la même façon, la paroi utérine est formée de trois couches épaisses : le périmètre, le myomètre et l’endomètre.

Le placenta, organe qui relie l’embryon à l’utérus maternel, est composé de trois couches : l’amnios (la membrane interne qui abrite le fœtus), le chorion (la couche moyenne de l'amnios), la déciduale ou la caduque (la couche externe de l'amnios).

Comme il est souligné dans le verset, l’être humain est créé dans le ventre de sa mère en trois étapes distinctes.

La biologie moderne a bien révélé que le développement embryonnaire du bébé a lieu dans trois régions distinctes de l’utérus maternel. Aujourd’hui, dans les manuels d’embryologie des facultés de médecine, ce sujet est considéré comme une connaissance fondamentale. Par exemple, dans Basic Human Embryology, un texte de référence fondamental dans le domaine de l’embryologie, ce fait est exprimé ainsi :

La vie dans l’utérus connaît trois étapes : pré-embryonnaire (les premières deux semaines et demie) ; embryonnaire (jusqu’à la fin de la huitième semaine); et fœtale (de la huitième semaine à l’accouchement).

 

Création des êtres humains à partir de l’eau

Dieu a créé tous les êtres vivants à partir de l'eau. Certains d'entre eux rampent sur leurs ventres ; certains marchent sur deux pattes, et d'autres sur quatre. Dieu crée ce qu’Il veut et Dieu est puissant sur toute chose. (Coran, 24 : 45)

Ceux qui ont mécru, n’ont-ils pas vu que les cieux et la terre formaient une masse compacte ? Ensuite Nous les avons séparés et fait de l’eau toute chose vivante. Ne croiront-ils donc pas ? (Coran, 21 : 30)

Et c’est Lui qui de l’eau a créé une espèce humaine qu’Il unit par les liens de la parenté et de l’alliance. Et ton Seigneur demeure omnipotent. (Coran, 25 : 54)

Il n’a été possible aux êtres humains de découvrir cela, comme l’exprime clairement le Coran, que des centaines d’années plus tard, grâce à l’invention du microscope.

Cette phrase "l’eau est le principal composant de toute matière organique. 50 à 90% du poids d’un être vivant consiste en eau" apparaît régulièrement dans les encyclopédies. De plus, 80% du cytoplasme (élément cellulaire fondamental de tout organisme vivant) de la cellule d’un animal type, est décrit comme étant de l’eau dans les ouvrages de biologie. L’analyse du cytoplasme et sa composition ont été exposés dans les ouvrages scientifiques des centaines d’années après la révélation du Coran.

 

La période menstruelle

Au début de la période menstruelle, la muqueuse des parois utérines (l’endomètre) est de 0,5 mm d’épaisseur. Sous l’effet des hormones sécrétées par l’œuf, cette couche s’épaissit et atteint une épaisseur de 5-6 mm. Le corps se débarrassera de cette couche en cas d’absence de fécondation.

Durant la période en question, les changements qui ont lieu dans l’espace vide de l’utérus peuvent être identifiés par un examen anatomique ou gynécologique. Ces changements, découverts récemment par les scientifiques, étaient déjà indiqués dans la sourate ar-Ra’d :

Dieu sait ce que porte chaque femelle, et de combien la période de gestation dans la matrice est écourtée ou prolongée. Et toute chose a auprès de Lui sa mesure. (Coran, 13 : 8)

Comme vous le lisez dans le verset ci-dessus, cette augmentation ou réduction mensuelle des parois de l’utérus est décrite dans le Coran.

 

L’ordre de développement des organes humains

C’est Lui qui a créé à votre intention l’ouïe, la vue et le coeur ; vous n’en êtes guère reconnaissants. (Coran, 23 : 78)

Et Dieu vous a fait sortir des entrailles de vos mères ignorants de tout et vous a accordé l’ouïe, la vue et le cœur afin que vous soyez reconnaissants. (Coran, 16 : 78)

Dis-leur : "A votre avis, si Dieu vous avait ôté l’ouïe et la vue et qu’Il ait apposé sur vos cœurs, quelle divinité, en dehors de Dieu, vous en aurait rendu l’usage ?..." (Coran, 6 : 46)

En effet, Nous avons créé l’homme d’une goutte de sperme mélangé pour le mettre à l’épreuve. Nous l’avons fait entendant et voyant. (Coran, 76 : 2)

Les versets ci-dessus font référence à un certain nombre de sens attribués par Dieu aux êtres humains. Ces sens sont toujours mentionnés dans un ordre spécifique dans le Coran : l’ouïe, la vue, la sensation et la compréhension.

Dans un article publié dans Journal of the Islamic Medical Association, le Dr Keith Moore déclare que durant le développement du fœtus, l’œil commence à se former une fois que l’oreille interne a terminé sa première phase de formation. Il a déclaré aussi que le cerveau, qui est le centre de la sensation et de la compréhension, commence sa phase de développement après celle de l’oreille et des yeux.

Les oreilles du fœtus commencent à se développer dès le 22ème jour de grossesse et deviennent complètement fonctionnelles dès le quatrième mois. Après cela, le fœtus peut entendre des sons dans le ventre de sa mère. Pour cette raison, le sens de l’ouïe se développe avant les autres fonctions vitales chez un nouveau-né. L’ordre présenté dans le Coran est frappant de ce point de vue.

 

La formation du lait

Vous avez dans le bétail matière à réflexion : de ce que contiennent leurs entrailles Nous vous désaltérons d’un lait pur et agréable à boire. (Coran, 16 : 66)

Les substances de base qui permettent l’alimentation du corps résultent de transformations chimiques ayant lieu dans le système digestif. Ces substances digérées passent ensuite à travers la paroi intestinale pour rejoindre le flux sanguin. Par conséquent, le sang joue un rôle des plus importants dans la collecte d’éléments nutritifs à partir d’aliments. Le lait est sécrété par les glandes mammaires après la succession de ces étapes et ses valeurs nutritionnelles sont particulièrement élevées.

Les êtres humains ne peuvent consommer directement ni de la nourriture semi-digérée provenant de l’estomac d’un animal ni le sang d’un animal quelconque. De plus, la consommation de l’un ou de plusieurs de ces composants peut mener à des maladies graves, voire à la mort. Grâce aux systèmes biologiques extrêmement complexes que Dieu a créés, Dieu fournit une nourriture propre et saine aux êtres humains à partir de ces liquides.

La formation du lait est en soi un énorme miracle de la création. Et c’est aussi un autre miracle que de tels détails sur cette formation soient contenus dans le Coran.