Les fausses religions - L'Hindouisme (2/2)

Publié le par Satan

La vie de l’au-delà selon le Karma

Dans les religions qui embrassent le concept de la réincarnation, on ne croit pas à l’au-delà, sauf parfois et comme étape intermédiaire entre les vies dans ce monde. Cette fausse idée persiste sur le fait que les gens retournent à ce monde après chaque mort, et que ce processus de transformation est continuel.

 

Selon l’Hindouisme, chaque fois que les gens renaissent, ils le sont dans un état différent, selon ce qu’ils ont fait de bien ou de mal dans leurs vies précédentes. Il est bien connu que le système de rangs et de castes est toujours prévalant dans la société indienne ; quoi que les gens fassent dans ce monde, ils ne peuvent pas changer leur classe. Si vous êtes né comme un intouchable (Dans le système des castes de l'Inde, un intouchable est une personne hors-caste et donc considérée comme inférieure) vous mourrez inévitablement comme un intouchable ; si vous êtes né ouvrier, vous mourrez comme ouvrier. On croit que ce que les gens ont fait dans leur vie précédente qui détermine dans quel état ils renaîtront. Pour cela, quelqu’un d’intouchable dans cette vie renaîtra, selon l’idée du karma, dans un rang plus haut dans sa prochaine vie si ses actions ont été bonnes. Encore une fois, et selon cette fausse croyance, si quelqu’un a un "bon karma", il renaîtra dans un plus haut rang chaque fois qu’il reviendra à ce monde, et naîtra finalement dans la plus haute classe comme Brahmana. On croit que si quelqu’un fait de bonnes actions durant sa vie comme un Brahmana, il ne reviendra plus dans ce monde. Pour quelqu’un comme lui, la "roue de la vie" est complète et il a atteint "le nirvana".

 

Je rappelle qu’il y a 900 millions de personnes qui s’en proclament, alors allez-y doucement avant de vous moquer de ces croyances tordues J

 

D’après cette fausse croyance, "atteindre le nirvana" signifie que cette personne s’est débarrassée de tous les désirs terrestres et est retournée à l’âme de Brahmana qui est décrit comme "l’âme du monde", avec lequel elle est unie. Dans les religions indiennes, on pense que c’est le plus grand bonheur qu’une âme puisse réaliser. Donc, d’après cette croyance erronée, bien qu’une personne puisse faire du bien à chaque fois qu’elle renaît dans ce monde, cela n’entraînera jamais une autre vie, il reviendra et deviendra unie avec l’âme du Brahmana.

Dans certaines sources bouddhistes, on donne les informations suivantes sur la vie après la mort :

 

« Qu’une personne renaisse dans le paradis ou dans l’un des différents niveaux de l’enfer, les formes de l’existence dans ces endroits sont transitoires et non pas éternelles. Comme dans l’Hindouisme, la période durant laquelle l’individu reste dans ces lieux dépend de la quantité de bien et de mal qu’il a commise en étant sur terre. Lorsque le temps nécessaire a été achevé, il retournera à la terre. Le paradis et l’enfer ne sont plus que des états temporaires de l’existence dans lesquelles les agissements de l’individu sur terre reçoivent leur récompense ».

 

Vous voyez ainsi que dans le karma, il y a une croyance dans une sorte de paradis et d’enfer dans lesquels les gens reçoivent la récompense de leurs actions. Toutefois, et parce que cette croyance ne vient pas d’une religion de vérité, elle contient plusieurs contradictions et mensonges illogiques que je vais vous dévoiler. Tout d’abord, il est dit que le paradis et l’enfer sont transitoires, non pas éternels – ce n’est pas ce que disent les véritables religions.

 

L’aspect le plus illogique de cette idée est de croire que ce système entier travaille par lui-même. Autrement dit, l’existence d’un Créateur Qui a créé la vie de ce monde, Qui a créé le paradis et l’enfer, et Qui récompense ou punit les gens pour leurs actions, est reniée. C’est une proposition extrêmement illogique et complètement inacceptable pour les gens qui raisonnent.

 

En l’absence d’un pouvoir créatif qui gouverne avec justice, une puissance suprême capable de créer le paradis et l’enfer, toute déclaration que les gens iront au paradis ou en enfer est inacceptable par l’intelligence et la conscience.

 

De plus, à part ces croyances, le concept du karma ne donne aucune explication concernant la manière avec laquelle le paradis et l’enfer ont existé sans créateur. Ces déclarations sont simplement des croyances erronées, maintenues en tant que traditions et superstitions.

 

L’au-delà en réalité ?

Les gens après leur vie sur terre, resteront dans leur "véritable maison" : le monde prochain, pour toujours. C’est plutôt ce monde actuel qui est transitoire. Tous les gens, et après avoir vécu dans ce monde pour environ 70 ou 90 ans en moyenne, recevront leur récompense au paradis ou en enfer pour tout ce qu’ils ont fait durant la période passée sur terre.

 

Contrairement aux croyances du karma, le paradis et l’enfer ne sont pas des lieux dans lesquels vous restez temporairement. Les deux dureront pour toujours. Egalement, aussi bien ceux qui vont au paradis ne le quitteront jamais, il en est de même pour ceux qui vont en enfer

 

Ceux qui craignent que la mort apporte une cessation de l’existence réclameront l’anéantissement lorsqu’ils seront en enfer : ce qui est, vous me l’accordez, un comble !!

 

Comme je l’ai déjà dit, l’une des raisons les plus importantes qui fait que les gens croient à la réincarnation est qu’ils ont peur de cesser d’exister lorsqu’ils meurent. Ceux qui sont effrayés par cette pensée, les incroyants ou les personnes qui n’ont pas de foi religieuse, évitent de penser à la mort, ou bien essayent de se consoler en croyant à des superstitions comme la réincarnation.

 

Toutefois, les gens ne cessent pas d’exister lorsqu’ils meurent. Ce sont uniquement vos corps qui meurent. L’âme vivra pour toujours. Mais, cette nouvelle vie subsistera dans le prochain monde, non (comme l’idée de la réincarnation voudrait vous le faire avaler) dans celui-ci.

 

Tout le monde sera récompensé pour ce qu’il a fait durant sa vie terrestre ; leur récompense sera soit une vie de bonheur et de paix au paradis, où il y a d’innombrables bonnes choses, soit une vie dans les feux de l’enfer, où il y a une souffrance et une peine insupportables. La récompense que recevront ceux qui renient Dieu est la torture éternelle de l’enfer ; ils espèreront des milliers de fois qu’ils puissent mourir et cesser d’exister. Néanmoins, ils recevront la véritable et juste récompense pour avoir renié Dieu durant leur temps passé sur terre.

 

Ceux qui renient l’existence de Dieu et le monde prochain, espèreront plutôt la fin de leur existence au lieu des tortures de l’enfer.

 

La vie de ce monde selon le Karma

Comme je lai mentionné auparavant, selon le concept du karma, ceux qui font du bien dans leur vie sur terre seront récompensés par le bien dans la vie à venir, tandis que ceux qui ont fait du mal seront récompensés par le mal. Donc, le concept du karma vous dit que votre vie sur terre est en même temps le résultat de votre vie précédente et la raison de votre prochaine vie. A première vue, il pourrait paraître que l’attente d’avoir une autre vie après la mort mènerait ceux qui croient au karma à effectuer de bonnes actions – c’est-à-dire, il pourrait sembler que les gens qui croient à l’idée du karma essayeront de bien se comporter afin de mériter de bonnes choses dans leur vie prochaine, et essayeront d’éviter de faire du mal.

 

Or, il n’en est rien, le karma ne donne pas une assez puissante motivation pour quelqu’un qui n’a pas pris une décision sincère d’être vertueux, parce que les gens qui acceptent l’idée du karma croient que la roue de la naissance et de la mort est infinie et qu’ils renaîtront inévitablement après chaque mort. Ils pensent qu’ils auront un nombre infini de chances. Alors, lorsqu’ils font du mal, ils peuvent penser : "Même si j’aurais une mauvaise vie la prochaine fois, je pourrai me rattraper dans la vie qui suivra." Vous voyez donc qu’une philosophie basée sur de tels fondements injustifiés est incapable d’empêcher les gens de faire du mal. C’est là le cœur de ma supercherie.

 

L’attachement à la vie de ce monde est une faiblesse qu’ont la plupart des gens. Cet attachement est la raison principale pour laquelle ils finissent par croire à la réincarnation – ils refusent absolument d’abandonner leur attachement à la vie terrestre. C’est seulement par la compréhension de la véritable nature de la vie de ce monde que vous pouvez opérer des changements radicaux dans votre comportement et vivre de façon éthique.

 

La vie dans ce monde en réalité

Vous n’aurez qu’une seule vie dans ce monde, et le but de cette vie est de vous tester et ce comme préparation pour votre vie éternelle. C’est-à-dire, une fois que vous aurez connu la mort, vous n’aurez aucune chance de retourner à ce monde et de rattraper les erreurs que vous aurez commises.

 

Tout ce qui vous arrive tout au long de votre vie n’est pas une coïncidence. Chaque événement de votre vie, jusqu’au plus petit détail de votre destinée, a été créé par Dieu pour vous tester. Par exemple, le fait que quelqu’un soit riche ou célèbre ne veut pas dire qu’il reçoit sa récompense pour les bonnes actions qu’il a faites dans sa vie précédente (comme le prétend l’idée du karma). Dieu est plutôt en train de le tester par la richesse et la célébrité.

 

Le but est de voir s’il deviendra ou non « gâté » en raison de sa fortune, s’il sera ou non reconnaissant et remerciera son seigneur. De même, il est faux de croire que quelqu’un de pauvre et qui a des difficultés dans sa vie souffre des conséquences des mauvaises choses qu’il a faites dans sa vie précédente. Dieu le met à l’épreuve par la pauvreté et le malheur.

 

Une des raisons possibles d’avoir une vie comme celle-là est que Dieu regarde s’ils vont continuer à croire en Lui face aux difficultés, et s’ils montreront une force de caractère.

 

Tous ceux qui savent que toutes les bonnes choses dans le monde sont un don de Dieu, qui l’en remercient, et qui vivent par les limites qu’Il a étables, en les utilisant d’une manière qui Lui plaira, peuvent attendre d’être bien récompensé dans la vie à venir. Cependant, tous ceux qui considèrent les dons de Dieu comme propres à eux (obtenus par leur seul mérite) et oublient qu’ils viennent de Lui, qui deviennent « pourris et fiers » à cause de ces dons et dévient du droit chemin pour commettre des choses interdites, rencontreront un châtiment mérité dans le monde prochain. Dans l’au-delà, tout le monde recevra la juste récompense à sa croyance, confiance et acceptation de Dieu et de Ses messages, ou bien leur rejet pour les bonnes et les mauvaises choses qu’ils ont faites.

 

Certaines personnes sont testées par les inquiétudes et les difficultés dans ce monde. Le degré des difficultés auxquelles vous êtes sujets ainsi que leur forme, sont entièrement entre les mains de Dieu. Je n’y suis pour rien. Moi j’essaie simplement de vous corrompre à l’occasion de telle ou telle épreuve. Les personnes qui sont testées de cette manière devraient, en toute circonstance, avoir foi en Dieu, penser que chaque inquiétude et difficulté aura un dénouement heureux, être patients et doivent se contenter de ce que Dieu leur a envoyé.

 

Le concept de destin dans le système de croyance du Karma

Le concept du destin dans la philosophie du karma est hautement erroné. D’après ce concept, le destin d’une personne se trouve entre ses propres mains. Ceci se décrit par les paroles suivantes dans le livre Dinler Tarihi (Histoire des religions) :

 

« Le karma comprend les résultats de tout ce que vous avez fait de votre propre volonté. Tout ce qui est fait apporte des conséquences inévitables à son auteur. Chacun hérite un karma de ce genre. D’autres genres de karma viendront après. Il ne s’agit pas de déterminisme : chacun est libre de faire du bien ou du mal dans les limites de son propre karma. Le karma de l’individu ne l’oblige pas en réalité à faire n’importe quoi. D’un point de vue bouddhiste, c’est votre volonté, non pas vos actions, qui crée un nouveau karma. Vous verrez les conséquences du karma dans cette vie, ou dans votre prochaine réincarnation, ou dans la réincarnation d’après ».

 

Comme vous le voyez dans la description ci-dessus, dans la philosophie du karma il n’y a pas de place pour croire à son destin. Il y a plutôt une croyance dans la fausse idée qui dit que les gens créent leur propre destin. Par exemple, dans la philosophie du karma, la caste dans laquelle naît une personne en Inde et le genre de vie qu’elle a, dépendent complètement de l’attitude qu’elle a eue dans sa précédente vie.

 

Cependant, c’est Dieu qui, avant que vous naissiez, décide de la destinée d’une personne, Qui prépare tout ce qui vous arrive, et Qui détermine ce que ces événements seront et quel genre de vie vous aurez.

 

Le concept de destin en réalité

L’idée du destin implique que Dieu crée tous les événements, aussi bien passés que futurs, en un seul moment. Ceci en retour, signifie que du point de vue de Dieu, tout ce qui est arrivé depuis que l’univers a été créé et tout ce qui arrivera jusqu’au jour du dernier jugement, a déjà été créé et est maintenant existant. Les choses qui ne se sont pas encore produites, et qui doivent avoir lieu dans le futur, ont en fait déjà eu lieu à un moment précis qui incluait la totalité de votre passé. Donc, afin que vous viviez les événements créés instantanément par Dieu, vous devez vivre le passage du temps.

 

Il est essentiel de comprendre cela, car bien que vous pensiez que vous faites tout vous-mêmes tout au long de votre vie par votre propre volonté, en fait vous ne faites que suivre le cours qui vous est établi par Dieu. Vos vies sont enregistrées comme un film sur une cassette vidéo (ou un DVD si vous préférez). Toutefois, vous ne pouvez pas dérouler la cassette pour voir ce qui se passe à la fin, tandis que le film entier est connu par Dieu en un seul instant.

 

Dans tous les cas, c’est Dieu Qui a décidé et créé chaque détail de ce film. Tout comme vous pouvez voir la totalité d’une règle d’un bout à l’autre en un seul instant, Dieu aussi regarde la période de temps durant laquelle vous êtes en vie dans son intégralité, comme si c’était un seul et unique moment. Par contre, vous ne pouvez connaître ces événements que lorsque le temps vient pour vous de les vivre; à cet instant seulement, vous percevez le destin que Dieu vous a créé.

 

Chaque moment de la vie de tout individu qui a déjà vécu et qui vivra dans ce monde, depuis le moment où il est fœtus jusqu’au jour de sa mort, a été prédéterminé par Dieu qui le sait déjà. Aucun détail n’est insignifiant, que ce soit le premier jour d’école d’un enfant ou le moment de l’âge moyen où ses premiers cheveux blancs apparaissent. C’est la signification du destin pour tout le monde sur terre.

 

Tout ce qui s’est produit dans le passé et tout ce qui se passera dans le futur est déjà une réalité avec Dieu. Le fait que tous les événements futurs vous attendent pour les vivre, illustrent un point important : toutes les personnes, qu’elles le veuillent ou pas, sont déjà soumises à la destinée que Dieu leur a planifiée. Tout comme vous ne pouvez pas changer votre passé, vous ne pouvez pas non plus le faire avec le futur. Parce que le futur, comme le passé, est déjà existant. Tout ce qui va vous arriver -quand et où allez-vous manger et quelle nourriture vous sera donnée, qui parlera, combien vous apprendrez, quelles maladies vous attraperons, et quand, où et comment vous mourrez finalement- toutes ces choses ont déjà été décidées et ne peuvent être changées puisqu’elles existent dans le savoir de Dieu comme des événements existants. Tout ce qui reste pour vous est d’en prendre connaissance par votre propre expérience.

 

Dans ces circonstances, il n’est absolument pas nécessaire pour vous d’être désolés pour des choses qui vous sont arrivées, de s’inquiéter et de se préoccuper ou de les craindre ; ce n’est pas non plus de la sagesse de votre part.

 

Par exemple, lorsqu’une personne fait un accident sur le chemin en allant à un rendez-vous ou un entretien dont elle pense qu’il pourra changer sa vie, et le rate par conséquent, elle peut subitement désespérer et voir ce qui lui est arrivé comme un malheur, elle peut même se dire : "J’aurais dû quitter la maison une minute plus tard, ainsi rien de tout cela ne serait arrivé."

 

Mais toutes ces complaintes sont vaines : tout –la seconde exacte à laquelle elle quittera la maison ce jour-là, le chemin qu’elle prendra, le moyen de transport qu’elle utilisera, quel autre véhicule sera impliqué dans l’accident et qui d’autre y sera- a déjà été décidé par Dieu avant sa naissance.

 

Dieu a donné forme au cours de chaque événement dans votre vie de telle manière à ce qu’ils aient pour vous le meilleur résultat possible si vous avez confiance en Dieu et Lui montrez de la gratitude, vous ne pourrez pas toujours comprendre la raison de ces événements ou le but bénéfique pour lequel Dieu les a créés, ou bien vous arriverez à comprendre ces choses plus tard. Toutefois, si vous arrivez à connaître Dieu, à reconnaître Sa puissance et à vous soumettre à Sa volonté, vous seriez absolument sûrs que chaque événement ayant été arrangé par Dieu est ce qui est de meilleur pour vous et le plus approprié. Il n’y a aucun doute que tout ce qui arrive a été établi par Dieu. Bien que vous puissiez connaître des faits nouveaux dans vos vies, Dieu a déjà créé chaque événement avec ses moindres ramifications. En conséquence, Il les connaît avec une clarté infiniment plus grande que ce que peuvent vous apporter vos expériences ultérieures.

 

En conclusion, les gens qui considèrent les choses qui leur arrivent comme des malheurs et qui se mettent en colère, ont peur ou s’inquiètent, ne font que s’accabler, en se permettant d’être brisés par des choses qu’ils n’ont pas le pouvoir de changer et par conséquent ils subissent une tension. Tandis que si vous réalisez que vous ne faites que suivre le cours établi pour vous par votre destin, vous seriez relaxés et calmes à cette connaissance –parce qu’Dieu crée vos destinées, et crée toute chose de manière à ce qu’elle ait le meilleur et le résultat le plus positif pour vous si vous êtes sincères avec Lui.

 

Prendre des précautions ne change pas vos destins

Plusieurs personnes prétendent ne pas comprendre les réalités du jugement, en se disant : "Si tout est décidé, nous n’avons pas besoin de faire quoi que ce soit", et de cette façon, ils essayent de se prouver qu’il est impossible de croire à sa destinée. C’est une pensée très superficielle. La raison pour laquelle les gens disent ceci est parce que cela fait aussi partie de leur destinée, bien qu’ils ne le réalisent pas. Dieu a prédéterminé le destin de chacun ; avec Lui, la vie de chaque individu a déjà été vécue correctement jusqu’à la fin.

 

Toutefois, Dieu, et pour vous tester dans cette vie sur terre, vous a permis de vivre tout ce que vous faites comme étant fait par votre propre volonté. Par exemple, si quelqu’un écrit un livre, la vérité est qu’avec Dieu, ce livre a déjà été écrit et fini avant que l’écrivain ne naisse et a déjà été lu par ceux auxquels il est destiné. Même pendant que l’auteur décide ce qu’il va écrire, tout ce qui concerne le livre –chaque ligne, le début de chaque paragraphe, les titres, les couleurs et les images utilisées sur la couverture, le nombre de pages, la position de chaque ponctuation, et tout autre détail- est déjà présent avec Dieu.

 

Supposons cependant que l’auteur voulait abandonner son écriture, en se disant : "Puisque ce livre a déjà été écrit, s’il est destiné qu’il en sera ainsi, je n’ai pas besoin de faire quoi que ce soit." Ceci n’aurait aucun sens puisque le "si" dans son argument trahit le fait qu’il ne sache pas réellement si le livre est destiné à être fini ou pas. Ce serait aussi sot que d’entendre quelqu’un frapper à la porte et négliger de se lever et de l’ouvrir, en pensant, "si la personne dehors est destinée à entrer, elle entrera d’une façon ou d’une autre." Dieu seul sait ce qui est destiné, pas vous bande d’abrutis.

 

La vérité est que tout ce que vous vivez a été décidé par Dieu comme faisant partie de votre destinée.

 

Si on prétend l’ignorance afin de "tester" le destin et si on refuse d’ouvrir la porte, ou refuse d’écrire le livre, on est toujours en train de vivre quelque chose qui était destiné à vivre. Dans le même cas, si une personne refuse de prendre les médicaments dont elle a besoin lorsqu'elle est malade, en se disant : "Si je suis destiné à guérir, je guérirai", et néglige ainsi sa santé, c’est son destin d’agir de cette manière inintelligente. De même, si une personne renie l’existence du destin, c’est parce que cela fait partie de sa destinée de le faire.

 

D’un autre côté, quelqu’un d’intelligent et de conscient saura que ce qu’il vit fait partie du test de Dieu pour lui, et qu’il est responsable de ses actions bien que les efforts qu’il faits et les résultats qu’il obtiendra ont déjà eu lieu et sont déjà connus par Dieu.

 

La justice de Dieu se manifestera le jour du jugement

Le jour du jugement sera le jour où tout ce qui a été fait par les bons et les mauvais durant toute leur vie sur terre aura sa juste récompense.

 

Selon le concept du karma, c’est dans votre prochaine incarnation que vous recevrez la récompense à vos actions. Par exemple, ceux qui font du mal renaîtront dans leur prochaine vie sous forme de plante ou peut-être comme des esclaves. Et ceux qui font du bien et aident les autres seront riches ou bénéficieront d’un rang élevé dans leur prochaine vie. Toutefois, et comme indiqué auparavant, ce n’est pas une récompense complète pour les bonnes et les mauvaises actions ; ce n’est pas vrai non plus que vous venez dans ce monde plusieurs fois, mais seulement une seule et unique fois, après cela, votre véritable vie –la vie dans l’au-delà, qui continuera pour toujours- commence.

 

Lorsque vous mourrez, vous serez ressuscités à nouveau le jour du jugement et rendrez compte de vos actions sur terre. Tandis que ce processus de « rendement de compte » s’effectue, tout ce que vous avez fait, dit ou pensé tout au long de votre vie sera apporté devant vous, et rien ne sera laissé, tout sera mis entre vos mains.

 

Conclusion concernant le Karma

Dans plusieurs religions orientales, comme le concept du karma et d’autres croyances de ce genre, il y a évidemment quelques caractéristiques positives empruntées ou héritées des véritables religions ou des anciens peuples. Toutefois, au cours du temps, ces croyances ont été altérées en raison de l’addition d’éléments de superstition et de mythes transmis de génération en génération. Tandis qu’ils demandent aux gens d’adopter des qualités morales positives et de vivre en paix, ils contiennent également plusieurs éléments irrationnels comme adorer des vaches, les saluer comme si c’étaient des personnes, et considérer les souris et les singes comme des êtres sacrés.

Conclusion pour l’Hindouisme :

Ma Stratégie concernant le Bouddhisme

1.      Pour moi, peu importe que l’origine ne soit pas divine, il fallait que j’oppose une idéologie massive face à l’arrivée du monothéisme

2.      Bien que je sois à l’origine des textes de l’hindouisme, que cette religion soit le résultat d’une synthèse entre des douzaines de croyances et de religions –au point que le résultat final ne ressemble plus à rien- cela m’a conforté dans l’idée qu’on peut combler le vide spirituel par n’importe quoi

3.      Définir une religion qui aliène le plus grand nombre

4.      Doter les indous de l’arme atomique et former des alliances avec d’autres de mes principaux alliés : USA, Israël notamment 

Mes Cibles

5.      Populations du sud est asiatique (principalement l’Inde et sa démographie explosive)

6.      Occidentaux déçus des religions (principalement du christianisme) sous forme d’alternative ou de complément spirituel (karma, yoga…)

7.      Athées cherchant à combler leur vide spirituel

8.      Et surtout toutes les personnes craignant la mort et l’au-delà, et cherchant à s’échapper de toutes les inhumanités, chaos, confusions, disputes, conflits, soucis, égoïsmes et tromperies et recherchant un mode de vie qui leur rapporterait satisfaction, certitude intérieure et paix

Méthodes employés

9.      Alliances contre nature (Hindouisme Sionisme USA…)

10.  Remplir l’espace et détourner de toute volonté d’esprit critique et de recherche exigeante

11.  Proposer une idéologie répondant au besoin de paix intérieure des hommes, et qui soit basée sur des superstitions, des mythes et des croyances erronées