Ma stratégie (1ère partie)

Publié le par Satan

Ma stratégie

 

Vous avez bien saisi mon objectif principal : vous entraîner tous en enfer !

 

Mon objectif secondaire, mais qui me tient tellement à cœur, est de détruire l’ordre que Dieu a créé pour les hommes (plus précisément le faire détruire par les hommes eux-mêmes), et ce pour prouver à Dieu que l’homme est un destructeur de l’ordre et ne mérite certainement pas la suprématie qu’il lui accordée sur moi.

 

Ma stratégie pour atteindre ces objectifs est somme toute assez simple :

 

  • Vous entraîner vers l’enfer
  • Pour cela, vous faire dévier du chemin voulu par Dieu
  • Pour cela, brouiller voire inverser votre vision du bien et du mal
  • Moyens que j’utilise :

 

  •  
    • tous les vecteurs faiseurs d’opinion (personnalités et organismes politiques, économiques, médiatiques ou même militaires) dominés par mes alliés et mis à mon service
    • tout l’argent nécessaire à l’égarement, au recrutement et à la motivation de mes alliés

 

Deux remarques :

  • La fin justifie les moyens : il ne faut donc pas me reprocher des contradictions éventuelles, des non conformités avec votre bon sens ou avec vos principes moraux.
  • Je me charge de la coordination du tout et de l’adaptation de la stratégie à l’évolution du monde.

 

Méthodes

 

Les méthodes que j’applique sont multiples et ont toutes démontré leur efficacité. En voici, résumées, quelques unes pour vous éclairer :

 

Brouiller la communication entre Dieu et l’Homme

 

C’est là un point essentiel et somme toute assez basique : pour entrainer les hommes vers l’Enfer, il faut les amener à désobéir aux ordres de Dieu. Or Dieu transmet ses ordres via des messagers et les fixe dans des écritures (les messagers s’en vont, les écrits restent comme on dit).

 

J’ai combattu les messagers de leur vivant avec des fortunes diverses. Il reste le problème des écritures.

 

Et là, admirez la subtilité ! Prenons une religion qui a pignon sur rue, avec des centaines de millions d’adeptes de part le monde. Au lieu d’investir de formidables moyens afin d’égarer toutes ses brebis, il me suffit de falsifier les textes sacrés fondateurs et donc de dénaturer cette religion pour que d’un coup de baguette magique ces centaines de millions d’adeptes se retrouvent de mon côté ! Magique, non ?

 

J’ai donc inspiré à certains hommes de confiance de modifier ou de détruire les écritures (en quelque sorte, ils se sont substitués à Dieu en remplaçant ses lois et ses commandements). Ces hommes, au vu de leur efficacité à détruire la parole de Dieu, sont devenus mes meilleurs alliés de toute la création, le résultat de leur réussite égarera des milliards de personnes jusqu’au jour du jugement dernier. Ce qu’ils ont fait me touche beaucoup et je tenais à leur rendre un hommage tout particulier (j’en ai presque les larmes aux yeux !).

 

Si le sujet vous intéresse et si vous voulez savoir quelles sont les religions qui ont été presque totalement dénaturées par des amis à moi, allez au paragraphe : Ceux qui ont modifié les écritures.

 

Beaucoup de textes ont été totalement dénaturés, au point qu’ils ne valent plus grand chose aux yeux de Dieu, mais certains sont restés intacts à mon grand damne !

 

Pour ces textes préservés (j’en parlerai plus tard, il n’y en a pas tant que ça), ma stratégie est différente. J’ai choisi deux types de personnes pour faire le job.

 

Quelques uns de mes soldats qui haïssent la religion de Dieu, font semblant d’être des croyants pour diffuser des interprétations erronées de ces textes préservés.

 

D’autres, bien intentionnés mais qui ne maîtrisent pas bien ces écritures (des imbéciles ou des ignorants si vous préférez) se chargent involontairement du même travail conduisant à abimer la réputation et la crédibilité de cette parole divine. Je tenais également à les remercier de leur aide, involontaire certes, mais tellement précieuse.

 

En résumé, vous l’avez compris, cet élément de ma stratégie est essentiel : il s’agit de couper ou d’altérer l’alimentation du Bien, et l’alimentation du Bien, c’est la parole divine (et sa bonne compréhension.

 

Semer la discorde et le désordre sur Terre

 

C’est également un élément essentiel de ma stratégie. Il faut que les foyers de discorde soient sans cesse alimentés, et ce à l’échelle de la planète, et surtout aux endroits sensibles de rencontre entre les civilisations.

 

Mais je ne m’arrête pas là, il faut que la discorde s’installe entre les pays, entre les régions, entre les villes, entre les voisins, entre les familles, et au sein même des familles. Certains de mes alliés (que je présente dans les paragraphes qui vont suivre) sont spécialisés dans l’alimentation de la discorde, dont le résultat est l’omniprésence de la haine et l’éloignement du chemin de Dieu.

 

Naturellement, j’ai une vision à moyen et long terme aussi. Je prépare donc les futurs affrontements entres les humains.

 

En inspirant une mauvaise exploitation des ressources naturelles, je prépare les futures guerres : Merci à ceux qui refusent de ratifier les accords de Kyoto, à la culture ou à la pêche intensives, aux industries polluantes, à la déforestation et à tout ce qui perturbe les équilibres soigneusement mis en place par Dieu. Vous m’êtes évidemment très précieux vous aussi, oui vous, toi qui lis ces lignes : ce sont votre mode de vie et de consommation, votre ignorance ou votre silence qui permettent in fine la réalisation de ces désordres. A vous aussi je dois un grand Merci !

 

Recruter et placer astucieusement mes soldats et relais

 

A priori, vous pouvez tous être mes soldats et des relais compétents et efficaces pour l’application de mon dessein. Mais je sélectionne parmi vous des champions, et je les place sur les organes vitaux et les positions d’influence de la société (médias, guides spirituels ou faiseurs d’opinion, idoles, pouvoirs politique ou économique…).

 

Cet aspect est stratégique dans le déploiement de mon stratagème, car il assure la diffusion à grande échelle de mes idées et une main mise sur la conscience du plus grand nombre.

 

Je ne m’avoue jamais vaincu

 

Quand l’homme me résiste, et s’entête à vouloir obéir coûte que coûte à Dieu (par exemple en décidant de donner de l’argent à un pauvre), je reste mobilisé pour perturber ou annuler les résultats de cette bonne action (par exemple en lui inspirant une satisfaction et une gloriole qui anéantit auprès de Dieu le bénéfice de cette action, si sympathique au demeurant).

 

Il est tellement plus facile d’intervenir quand vous vous croyez victorieux de mes tentations et baissez votre garde.

 

Instaurer de fausses croyances

 

En plus de jeter le discrédit sur les messages divins (la religion de Dieu inspirée à des prophètes) en détruisant ou modifiant quelques textes sacrés, il s’agit de fausser l’image et la compréhension du message dont le texte est préservé à ce jour.

 

Je me sers pour ce faire de techniques basiques de désinformation et d’amalgame entre ce qui relève du message et ce qui relève des agissements (plus que critiquables) des gens qui disent l’appliquer.

 

Il reste bien évidemment des gens plus érudits et qui comprennent tous ces mécanismes. A ceux-là, j’inspire de bonnes petites croyances limitantes qui empêchent d’agir, du genre :

 

Il est trop tard, tout a déjà été fait, dit ou écrit, et puis c’est la volonté de Dieu et on n’y peut rien puisque c’est écrit, ou encore toutes les religions mènent à Dieu ou sont d’égale valeur (ca fait bien…), la majorité (mes parents et aïeux) ont toujours pensé ca… donc c’est forcément juste, ou mieux vaut ne rien dire ou faire de différent pour éviter des représailles contre moi, ma famille, etc. Et toute autre croyance qui dissuade de la quête du savoir ou de l’action.

 

En d’autres termes, je fabrique d’une part des ignorants, et d’autre part je paralyse ceux qui découvrent un bout de la vérité

 

Mélanger le bon avec le mauvais

 

J’ai compris très tôt que l’Homme est de nature à être très vite content de lui. Je le laisse parfois faire de bonnes actions pour qu’il ait ce sentiment du devoir accompli, avec la béatitude niaise qui va bien. Je le tente ensuite avec des tentations diverses afin qu’il se dise qu’un petit pêché sera pardonné au milieu de toutes ces bonnes actions.

 

Or, cet imbécile ne maîtrise pas autant que moi la comptabilité divine. Il ne sait pas par exemple qu’introduire un euros volé dans 1 millions d’euros gagnés honnêtement dénature le tout aux yeux de Dieu.

 

J’utilise donc ma compétence particulière en comptabilité divine analytique pour faire basculer sa balance dans le sens qui me réjouit. Bien sûr, Dieu peut pardonner tout (en dehors de lui donner des associés ou de renier sa divinité), mais là je n’y peux rien ! On ne va pas arrêter de bosser parce que Dieu risque d’arriver avec son joker pardon et fiche tout par terre !

 

C’est une technique géniale que j’ai trouvée, et je l’aime pour sa discrétion… glisser quelques grammes de Mal dans une tonne de Bien, et transformer le tout en Mal, vous avouerez que ca relève d’une géniale alchimie !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :