Ceux qui ont modifié les écritures (La Bible)

Publié le par Satan

Ceux qui ont modifié les écritures

 

La première catégorie d’acteurs que j’aimerais vous décrire, ce sont les hommes et les femmes (surtout les hommes d’ailleurs) qui m’ont aidé à altérer la majorité des livres saints.

 

Alors bien sûr vous allez me dire :

  • Pourquoi vous présenter cette catégorie en premier ? Qu’ont-ils fait de plus par rapport à mes autres suppôts méritants ?
  • Quelles sont les preuves que les écritures d’aujourd’hui sont le résultat de ce travail d’altération ?
  • Ces gens-là ont-ils tous commis ces choses consciemment ?
  • Comment se fait-il que cela ne se sache pas à grande échelle ?
  • Les pauvres gens que nous sommes ont-ils les moyens de découvrir cette falsification de nos textes saints ?
  • Y a-t-il des livres divins préservés à ce jour ? Si oui lesquels ?

 

Hola hola doucement ! Je vais répondre à toutes ces interrogations, ne vous précipitez pas. Cela fait quelques millénaires qu’une bonne partie de l’humanité est totalement égarée, vous n’allez pas me dire que vous êtes à quelques minutes près non ?

 

Le « mérite » de ceux qui ont modifié les textes

 

Bon, d’abord, pourquoi cette catégorie est LA première entre toutes ? Mais c’est évident les gars ! Réfléchissez une minute avec moi : les livres saints originaux ont dans l’ensemble été inspirés par Dieu (via l’Archange Gabriel le plus souvent) à des prophètes ou des envoyés comme on dit parfois.

 

Ces livres contenaient les piliers de la foi et les lois divines.

 

J’avais devant moi deux scénarios possibles : ou bien je me bats auprès de chacun des humains pour qu’il transgresse chacune des lois, ou bien je dénature les livres (et donc les piliers de la foi et les lois) une bonne fois pour toutes puis je pars en vacances pendant que les imbéciles humains suivent des lois dont l’essentiel a été remplacé, et se basent sur des piliers totalement altérés. Eh bien, vous avez trouvé, j’ai fait le choix que vous auriez fait à ma place.

 

De plus, la véritable attaque, je l’ai ciblée sur les piliers de la foi pour des raisons évidentes : torpiller les piliers d’un édifice est le moyens le plus économique et le plus efficace pour écrouler l’ensemble de l’édifice.

 

Donc j’ai fait modifier les piliers de la foi, et pour le reste, j’ai fait modifier les lois selon plusieurs critères, complexes il faut le dire, mais vous aller tout comprendre avec un peu de concentration.

 

Vous comprenez donc que les acteurs de cette action d’altération des textes, si sensible et avec un retour sur investissement aussi phénoménal (on parle de changement de quelques piliers de la foi pour un résultat qui se chiffre en milliards d’individus égarés !!!!), méritent mes meilleures médailles, et ma gratitude éternelle !

 

Les preuves que les écritures d’aujourd’hui sont le résultat d’altération des originaux

 

Je vais vous donner dans ce qui suit quelques preuves évidentes que les textes que vous croyez saints, ont subi de nombreuses altérations et du coup ne ressemble plus que peu aux originaux.

 

Bien sûr, pour éviter les attaques cardiaques, je vous conseille de vous préparer mentalement à être surpris, puis tenté par le déni, puis indignés, puis révoltés, etc. Si vous n’avez pas le courage de voir les choses comme elles sont en réalité, changez de lectures mes petits gars !

 

Vous trouverez toujours des lectures (produites par mes alliés comme vous allez le comprendre) qui vous conforteront dans vos certitudes actuelles.

 

Pour ceux qui sont toujours là, je poursuis !

 

D’abord, le champ des altérations couvre uniquement les 3 religions dites du livre (judaïsme, christianisme, islam), qu’on appelle parfois monothéistes (alors qu’elles ne le sont plus toutes en vérité).

 

Pour les autres « religions », ce n’est pas un travail d’altération qu’il a fallu entreprendre, mais un travail de création de toutes pièces. J’y reviendrai quand je vous parlerai des fausses religions (auxquelles je consacre un chapitre entier).

 

Je vous ferai remarquer pour commencer que j’ai réussi à faire disparaître totalement les livres ou les écrits inspirés à Abraham, Enoch, et d’autres prophètes anciens. Cela m’était relativement facile à l’époque pour plusieurs raisons : les hommes étaient peu nombreux, relativement regroupés géographiquement, les traditions étaient surtout orales, et les moyens matériels de fixation des textes très rudimentaires.

 

Les choses sont devenues plus compliquées par la suite et j’ai dû sortir l’artillerie lourde comme vous allez le comprendre dans les prochaines pages.

 

Prenons dans un premier temps la Bible

 

Ah ! La Bible ! Quel bel ouvrage !!! Pour commencer, je vais vous rappeler ce que même la majorité des croyants de la Bible ignorent, à savoir : Qu’est-ce que la Bible ? Ensuite je vais vous expliquer comment je suis intervenu dans son altération. Et pour finir vous citer quelques preuves évidentes dans le texte même de la Bible.

 

 

Le mot Bible est d’origine grecque et signifie simplement « Les Livres » (Ta Biblia). C’est la même racine qui a donné Bibliothèque.

 

La Bible Hébraïque (ou Tanakh), comprend :

- La Torah (constituée de la Torah écrite -ou Loi de Moïse, que l’on retrouve dans l’Ancien Testament des chrétiens, plus précisément dans ce qui est appelé le Pentateuque : Genèse, Exode, Lévitique, Nombres, Deutéronome- et de la Torah orale, composée de la Michna (recueil de la tradition orale de la Torah) et du Talmud (recueil d’interprétations de la Torah et de la Michna)

- Les Neviim (« Les Prophètes »)

- Les Kétouvim (« Les Ecrits » ou « Hagiographes »)

 

La Bible (Chrétienne) comprend :

- L’Ancien Testament (dont le « Pentateuque », qui correspond à la Torah écrite, et une grande partie des livres des Prophètes et des Ecrits)

- Le Nouveau Testament (dont les 4 Evangiles canoniques : selon Mathieu, Marc, Luc et Jean)

 

Mais parlons d’abord de l’Ancien Testament si vous le voulez bien.

La Torah originelle n’était qu’un écrit assez court, contenant les paroles de Dieu, descendues sur Moïse durant sa retraite sur le Mont Sinaï.

 

Alors vous allez me dire, mais comment est intervenu Monsieur Satan dans la constitution de la Bible actuelle ? A quel moment et avec l’aide de qui ? Que s’est-il passé au juste ?

 

Je vais tout vous expliquer.

 

Dans les lignes qui suivent, je vais vous conter quelques évènements historiques au cours desquels j’ai pu appliquer ma stratégie de manière très fructueuse.

 

Commençons l’histoire à la première déportation des juifs qui eut lieu sous le roi Osée, Roi d’Israël, un mauvais roi, selon la Bible, un roi tombé dans le polythéisme (franchement, je ne vois pas ce qu’il y a de mauvais là-dedans !). Les israélites furent déportés en Assour (Assyrie, Irak actuel). Ces israélites furent alors remplacés par des colons babyloniens.

 

La deuxième déportation eut lieu sous le règne d’Ezéchias, roi de Juda. C’est toujours le roi d’Assour qui les déporta en Assour et en Médie (nord-ouest de la Perse).

 

Mais il restait encore quelques juifs parmi les colons étrangers !! Je devais donc poursuivre le nettoyage !

 

Ensuite régna Manassé, fis d’Ezéchias durant 50 ans. Il était idolâtre et pervers. Il a interdit la Torah. Les livres sacrés furent détruits, avant même l’invasion des Babyloniens.

 

La grande déportation : Les Juifs vaincus par les Mésopotamiens furent déportés durant environ 70 ans (soit deux générations) à Babylone, loin de leur terre natale et berceau de leur civilisation. Le Temple de Jérusalem fut rasé par Nabuchodonosor, les Rabbins et scribes massacrés sur mes ordres, leurs livres brûlés, les hommes valides tués, leurs femmes et leurs enfants déportés et réduits en esclavage.

Dans les contrées de l’empire mésopotamien où ils sont déportés, les survivants sont dispersés, et c’était important pour les couper les uns des autres. Là s’est jouée une lente résurrection spirituelle, par la recomposition, de mémoire, de ce qui pouvait subsister de l’œuvre de Moïse et de ses successeurs.

 

Il ne restait donc plus du texte sacré que des bribes divergentes apprises par des jeunes, dans la clandestinité, auprès de vieillards ignorants (puisque tous les Rabbins et scribes étaient morts).

 

Des regroupements s’opérèrent, chacun apportant sa version et ses souvenirs, le fixant dans des documents qu’il fallut harmoniser (là aussi, mon intervention était importante).

 

Des compromis eurent donc lieu entre les tenants de ces divers documents pour cimenter la nouvelle cohésion de ce qui restait de la communauté israélite.

 

C’est soixante dix ans plus tard, quand Cyrus le Grand, Roi des Perses conquiert toute la Mésopotamie, que les juifs furent libérés.

 

La Torah actuelle est donc une compilation qui a été définitivement effectuée après le retour de juifs de leur dernière grande déportation à Babylone, déportation qui eut lieu en l’an 587 avant J.-C. et dura soixante dix ans

 

Les dégâts étaient grands au niveau du livre de la Loi !

 

Plusieurs versions et documents disparates coexistaient, reflets de parties du texte originel, mais rédigés et compilés en dehors du contrôle de vrais savants, puisque tous les rabbins et les scribes avaient disparu pendant des décennies.

 

Les nouveaux savants qui émergeaient, malgré la meilleure bonne volonté, n’auraient pu conserver un livre religieusement utile. Aloes Dieu est intervenu en envoyant régulièrement des prophètes en Israël pour les guider et leur rappeler l’essentiel de la Loi (et les aider à interpréter leurs écritures.

 

Mais là aussi, il a fallu que j’intervienne : j’ai inspiré aux juifs de l’époque d’exécuter et de tuer beaucoup de ces prophètes.

 

C’est précisément là qu’intervient Esdras, ou Ezra, qui réorganisa la communauté des survivants et fit une rédaction, de mémoire, de la Torah. Vous avez bien lu : de mémoire ! Un véritable boulevard s’ouvrait pour l’inspiration de votre serviteur !

 

Personne ne peut donc certifier de bonne foi l’authenticité du résultat puisque l’ancienne version de la Torah était définitivement perdue suite à tous mes efforts !

 

L’Ancien Testament qui vous est arrivé n’est donc pas la parole directe de Dieu.

 

Les plus grands spécialistes Juifs et Chrétiens de ces textes admettent ce fait irréfutable que les textes actuels sont tous de « seconde main », et donc sujets à des contradictions et des erreurs.

J’ai donc totalement réussi dans cette mission là.

 

Alors, c’est sûr, certaines sectes comme les témoins de Jéhovah affirment que Dieu ne peut pas laisser sa parole s’altérer. Mais qu’est-ce qu’ils racontent ? Ils ne savent pas à qui ils ont affaire là ! Dieu Peut tout ce qu’il Veut !! Si comme vous l’affirmez les gars, Dieu ne laisse jamais altérer un de ses messages antérieurs, montrez moi s’il vous plait les livres d’Hénoch (pourtant mentionnés dans le nouveau testament, dans l’épitre de Jude), ainsi que les feuillets d’Abraham, etc.

 

Je rappelle à ceux qui se posent encore ce genre des questions que dans la Bible, RSV, Traduction de Collins / l’introduction affirme que :

4        La genèse est « supposée » être un des livres de Moïse. Puis que c’est l’un des « 5 livres » de Moïse

4        Nombres : généralement crédité à Moise

4        Deutéronome  généralement crédité à Moïse

4        Josué : la majeure partie est généralement créditée à Josué

4        Livre de Jude : il est possible qu’il ait été écrit par Samuel

4        Ruth : auteur inconnu probablement Samuel

4         Samuel I : auteur inconnu

4        Samuel II : auteur inconnu

4        Rois I : auteur inconnu 

4        Rois II : auteur inconnu

4        1ère chronique : auteur inconnu

4        Seconde chronique : auteur inconnu, probablement collecté et édité par Ezra

4        Esther : auteur inconnu

4        Job : auteur inconnu.

 

La vérité est que : Ce que Dieu donne est toujours pur et c’est l’humanité qui altère la création.

 

N’accusez donc pas Dieu de vos propres fautes (j’ai essayé en ce qui me concerne, ca ce marche pas), même s’il vous laisse les commettre pour identifier les bons et les mauvais parmi vous.

 

Ma stratégie était donc, pour résumer, inscrite en plusieurs actions :

 

1.      Détruire physiquement les textes initiaux

2.      Massacrer les Rabbins

3.      Massacrer les scribes

4.      Déporter les populations qui ont gardé une partie de cette mémoire

5.      Disperser ces populations pour éviter les recoupements

6.      Confier la mémoire à des personnes ignorantes

7.      Recréer le texte beaucoup plus tard à partir de souvenirs

8.      Harmoniser les différentes versions pour donner un résultat en apparence relativement cohérent

9.      Ajouter aux paroles de Dieu des paroles prophétiques et des actes de Moïse

10.  Ajouter aux paroles de Dieu des recommandations, des exhortations, des législations de toutes sortes, des recherches généalogiques et des comptes-rendus historiques, pour donner TaNaK, la Torah actuelle

11.  Persécuter et tuer les prophètes que Dieu envoyait ensuite pour rappeler l’essentiel de son message

12.  Et bien sûr, faire réécrire l’histoire, désinformer, manipuler les esprits, détourner les regards et cacher la vérité au plus grand nombre.

 

Pour l’Ancien Testament, l’affaire était donc terminée ! Satan1 – Dieu 0 !