Les non croyants

Publié le par Satan

Les non croyants

 

En gros, dans ce chapitre, je vais vous parler des gens qui ne croient pas en Dieu. A la différence des hommes qui croient en plusieurs dieux, ou qui adorent des intermédiaires (soleil, vache, statue, etc…) pour se rapprocher de Dieu : ceux là, des mal croyants en quelque sorte, je vous en parlerai dans le chapitre des fausses religions. Evidemment, je ne vais pas faire la fine bouche, je prends tout, puisque l’issue pour les uns et les autres est identique.

 

Les non croyants sont par définition voués à l’enfer (auquel ils ne croient pas d’ailleurs, donc ils n’ont pas de raison particulière de s’énerver ou de s’inquiéter J). C’est donc une part de marché acquise pour moi.

 

Concernant cette partie de mes soldats, mon travail consiste en

une stratégie en trois temps :

  • Recruter : convertir des hommes vers la non croyance
  • Fidéliser : les maintenir dans la non croyance jusqu’au dernier souffle (pas question de se faire souffler la victoire tout près du but)
  • Exploiter : les utiliser contre mon seul ennemi : le monothéisme

Pour commencer, je vais vous présenter un état des lieux de la non croyance dans le monde (une sorte de bilan de ma réussite, à l’instant présent).

 

Non croyance dans le monde

 

Savez-vous qui sont les champions de l’athéisme aujourd’hui ? Non ?

 

Et bien, voici le Top 10 de l'athéisme pur par pays :

  • Suède (jusqu'à 85% de non croyants, athées et agnostiques)
  • Vietnam
  • Danemark
  • Norvège
  • Japon
  • République Tchèque
  • Finlande
  • France (entre 43 et 54 % de non croyants, athées et agnostiques)
  • Corée du Sud
  • Estonie (jusqu'à 49 % de non croyants, athées et agnostiques)

La Suède est donc un pays que j’aime particulièrement car c’est le pays le plus athée du monde. 85% des Suédois ne croient pas en Dieu. Il existe également certains prêtres au sein de l'église nationale de Suède qui ne croient pas en dieu (ce qui est très cocasse vous l’admettrez).

Globalement les pays nordiques sont plutôt bien placés dans ce classement, donc leurs âmes mes sont majoritairement acquises. Un petit regret cependant : ces pays ne sont pas très actifs ni très influents sur la scène internationale. Je les utilise toutefois pour attiser la haine et promouvoir le choc des civilisations (cf. affaire des caricatures entre autres), en coordination avec mes collaborateurs néo-conservateurs et autres chrétiens sionistes d’outre atlantique (mais ceci est une autre histoire et d’autres chapitres leur seront consacrés). [ceci est une autre histoire, et un chapitre leur est consacré).

La France ne s'en sort pas si mal en s'octroyant la 8ème place de ce classement impie...

C’est sûr que l’attitude des églises et des sectes religieuses en général a favorisé l’exode d’une bonne partie d’entre vous vers l’athéisme. A force de modifier, de falsifier et de corrompre leur doctrine, leur religion est devenue peu crédible (j’en reparlerai en détail dans le chapitre consacré aux églises qui constituent mes meilleurs alliés à l’heure actuelle).

En France, la montée de l'athéisme suit un chemin inverse du déclin du catholicisme et parallèle à la montée de l'islam, du protestantisme et du bouddhisme.

Athées affirmés de 1981 à 2007

Année

 % de la pop.

1981

10,0% ¹

1990

11,0% ¹

1994

23,0% ¹

2003

26,0% ²

2007

31,0% ²

¹ Quid 2000, ² Sondages CSA.

Note : Les chiffres ci-dessus sont le résultat de sondages et non de recensements. Il y a également une forte proportion d'agnostiques et d'hésitants en France.

Au Royaume-Uni, 40% des personnes environ ne considèrent pas que Dieu existe.

A noter, la jolie performance d'Israël qui décroche la 19ème place (37 % des Israéliens clament leur athéisme).

Pour les Etats-Unis, ce n’est pas l’athéisme que j’ai cherché à promouvoir (9 %  tout de même), mais une armada de sectes trinitaires donc je vous parlerai dans un autre chapitre (stratégie différente, mais résultat identique… tous m’accompagneront en Enfer).

Mon estimation actuelle est un chiffre total d’environ 750 millions de non croyants / athées / agnostiques dans le monde.

Globalement, bien que les athées soient minoritaires dans la plupart des pays, ils sont relativement nombreux en Europe de l'Ouest, Australie, Nouvelle Zélande, Canada, dans d'anciens et actuels états communistes, et, à un moindre degré, aux États-Unis.

L'athéisme est particulièrement répandu parmi les scientifiques des pays à dominante chrétienne. Ce succès s’explique très simplement.

Dans les pays où j’ai fait triompher mon christianisme trinitaire, j’ai identifié deux groupes : les scientifiques et les gens doués d’un grand esprit critique (heureusement très minoritaires), puis les autres, la majorité du troupeau.

Pour la majorité, le christianisme trinitaire a dominé sans grande résistance (compte-tenu de l’absence d’exigence intellectuelle).

Pour les scientifiques et les gens à l’esprit critique aiguisé, le christianisme trinitaire, est ses sources altérées et truffées de contre vérités et d’erreurs scientifiques grossières, n’avaient aucune chance de convaincre, puisqu’ils ne pouvaient absolument pas résister à l’examen scientifique (que ce soit pour la fiabilité des sources et des écrits, ou pour les multiples incohérences et contradictions que ces textes contiennent).

Ces scientifiques n’avaient dons d’autre alternative que de rejeter la religion non crédible, et de rejoindre le cortège de mes ouailles non croyantes.

Cette tendance fût tout à fait marquée au début du XXe siècle, se développant de façon dominante pendant le siècle.

En 1914, James H. Leuba a constaté que sur 1 000 scientifiques aux États-Unis, aléatoirement choisis, 58% ont exprimé de l'incrédulité ou du doute sur l'existence de Dieu. Les mêmes études, répétées en 1996, ont donné un pourcentage semblable de 60.7% ; ce nombre est de 93% parmi les membres de la National Academy of Sciences.

Cela veut-il dire que tous les non croyants soient de brillants esprits : absolument pas. La majorité d’entre eux sont même parmi les plus stupides spécimens de votre espèce.

Pour être complet concernant les scientifiques et les gens doués d’un esprit critique, il faut que je vous dise que ceux parmi eux qui ont étudié scientifiquement le Coran, sont pour la plupart devenus musulmans à mon grand damne. Le Coran n’étant pas encore altéré (je n’ai pas encore trouvé la solution, mais j’y travaille), il contient des vérités scientifiques qui satisfont hélas ces esprits exigeants.

Heureusement, leur nombre reste réduit, même s’il est en croissance. De toute façon, je ne peux pas gagner partout, ce qui m’importe, c’est d’emporter le plus grand nombre.

Concernant la Chine :

Le fait religieux dans le monde chinois se caractérise par le pluralisme, favorisé par l’attitude de l’État : celui-ci exerce depuis le début de l’empire (IIIe siècle av. J.-C.) un contrôle attentif sur les groupes susceptibles de constituer une menace pour le pouvoir et met au pas les sectes trop actives, n’accordant qu’exceptionnellement l’exclusivité à un culte. Le syncrétisme et le mélange sont courants, rendant les contours des ensembles religieux flous ; on a souvent l’impression de se trouver face à une constellation de philosophies et de pratiques plutôt qu'à des confessions.

En chine, les religions ou cultes individuels sont appelés dao (道) « voie » ou jiao (教) « enseignement ». Le terme qui sert de nos jours à traduire « religion », zongjiao (宗教), est un emprunt tardif au japonais. Les cultes chinois sont en majorité polythéistes, panthéistes ou non-théistes, et intègrent les concepts naturalistes traditionnels : alternance du Yin et du Yang et rôle du souffle dans l’univers, croyance à l'existence de périodes fastes et néfastes déterminées selon le calendrier et d'une énergie propre à certains lieux (terres d'immortalité, feng shui).

Les principales religions pratiquées sont le taoïsme et le bouddhisme (représentés par divers courants) ainsi que la religion traditionnelle qui emprunte aux deux précédentes et aux traditions locales tout en intégrant le culte des ancêtres. Les deux premières constituent avec l’idéologie confucianiste les « trois écoles  » (san jiao 三教) dont les représentants se disputaient l’influence à la cour. Elles comprennent dans leurs pratiques des ascèses individuelles et le monachisme, alors que tous les aspects de la religion traditionnelle sont intimement liés à la vie sociale, économique et familiale.

La Chine a par ailleurs connu une grande quantité de cultes locaux ou importés. Certains ont disparu comme le culte du Ciel, le manichéisme, le zoroastrisme, d’innombrables petites sectes mal connues de l’histoire. D’autres sont pratiqués au XXIe siècle : religions de minorités ethniques comme le dongba, l’hindouisme, ou religions émergentes comme Falun Gong ou Iguandao.

Il reste tout de même 900 millions de personnes sans religion en Chine : on peut les classer donc en tant que non croyants.

Pour ceux qui suivent des idéologies philosophiques sans fondement religieux, on peut également les classer parmi les non croyants (en Chine et aussi au Japon avec le Shintoïsme).

Concernant ceux qui suivent le Bouddhisme, l’Hindouisme et un de leurs multiples dérivés, vous pourrez vous reporter aux chapitres suivants.

L’athéisme tient-il la route ?

Tout d’abord, je tiens à préciser que le fait qu’une doctrine tienne ou non la route, n’a que peu d’importance chez la majorité des gens (ceux qui gobent ce qu’on leur demande, ou que leurs parents ont gobé avant eux).

Le fait que l’athéisme (ou la non croyance de manière générale) tienne ou non la route n’est donc pas déterminant dans ma réussite sur ce créneau.

Alors, tient-il la route ? Je vais vous répondre de suite : évidemment que NON !

C’est même essentiel dans ma stratégie : le jour du jugement, l’athée ne pourra pas se défendre en disant « j’ai utilisé toute mon intelligence ET ma bonne foi et j’ai fini par choisir l’athéisme ». Impossible ! A la rigueur, il peut dire qu’il a utilisé l’une des deux, son intelligence OU sa bonne foi, mais certainement pas les deux !

Heureusement que la majorité d’entre vous allie bêtise ET mauvaise foi J

Car le devoir de l’Homme est d’utiliser pleinement son intelligence et sa bonne foi sur cette question : c’est même ce qui explique SA pleine responsabilité des choix qu’il fait.

Donc là, il sera jugé comme pleinement responsable de son athéisme, il sera donc coincé et viendra me rejoindre en Enfer comme un grand.

Je vais vous expliquer à présent pourquoi ca ne tient pas la route :

Le premier problème avec l’athéisme est assez simple : l’athéisme est erroné parce que Dieu existe !

Vous l’avouerez : Je suis plutôt bien placé pour l’affirmer.

L'athéisme est donc simplement une imbécillité extraordinaire issue de mon génie.

Mon travail consiste donc à vous aider à devenir incapables ou peu disposés à identifier l'existence de Dieu (les deux possibilités font bien l’affaire).

Comment suis-je tout de même arrivé à convaincre de l’Athéisme ??

Eh bien, ma stratégie était assez simple : je prends ce qui semble bien dans les religions, et je lui propose un fondement non-théiste. Le reste se fait facilement par le biais notamment des médias (que je contrôle à 99% environ).

Pourquoi l’Athéisme en fait ?

La question que vous êtes en droit de vous poser est de savoir pourquoi ai-je encouragé l’athéisme, alors que des religions altérées et des fausses religions suffisent à emmener des centaines de millions de gens en enfer ?

Bonne question. Je vais vous donner quelques réponses, ou plutôt quelques pistes de réflexion :

La concurrence entre ces différents alliés (car somme toute, ils sont tous mes alliés) mène à la surenchère et à l’extrémisme (de tous et de chacun dans son domaine).

Les « batailles » entre ces différents alliés occupent vos sociétés, et représentent donc une diversion extraordinaire : dans une bataille entre le Mal et le Mal, qui peut gagner ??? Vous avez tout compris : je gagne à tous les coups ! L’énergie et le temps que vous passez dans ce type de batailles, ne peuvent pas être consacrés à la recherche du véritable Bien.

Quand cela devient nécessaire, mes alliés (non croyants, mal croyants, ou croyant dans des religions altérées) unissent leur énergie contre mon véritable ennemi : le monothéisme.

Sur ce dernier point, je vous laisse regarder le monde qui vous entoure ! Je vous ai donné des pistes et quelques indices, mais au bout d’un certain temps, il faut bosser un peu, d’accord ?

A ceux qui disent que j’aurais pu me satisfaire des religions altérées pour semer les désordre sur terre, je me permets de rappeler les exploits de quelques doctrines athées avec de brillants éléments comme Joseph Staline, Pol-Pot et Mao Zedong, alors hein ! S’il vous plait !

Et n’oubliez pas que le nazisme est un des fruits de l'athéisme. Il est l'exemple de la violence d'une idéologie sans Dieu, le "fruit de l'athéisme" où certains aspects de la philosophie de Nietzsche pris à la lettre justifieraient de faire triompher le fort sur les faibles.

Mais revenons à ma stratégie en trois temps :

1.      Recruter : le recrutement est naturellement adapté à chaque région, à chaque environnement culturel, à chaque époque et parfois même à chaque individu. En somme j’ai plusieurs offres de déviance à proposer, et selon le public visé, je privilégie telle ou telle offre. Par exemple, pour les pauvres (d’argent et d’esprit critique), c’est plutôt le christianisme et les sectes qui cartonnent le plus. Pour les riches le christianisme identitaire marche bien (beaucoup de français affirment être chrétiens par haine de l’Islam sans véritable conviction, mais peu m’importe, car le résultat est le même… ils deviennent mes soldats). Le christianisme et le judaïsme sont d’excellents tremplins pour aboutir à l’athéisme. Ces deux religions ont été tellement altérées qu’elles ne tiennent plus la route et ne résistent pas une seconde à l’examen critique… Les évènements tragiques de la vie (mort d’un proche, accidents de la vie, laideur ou pauvreté..) sont d’autant d’occasions exceptionnelles pour provoquer une rébellion et un rejet contre Dieu. Au pire, pour ceux qui sont fâchés contre Dieu mais restent convaincus au fond d’eux-mêmes de sa présence, je leur inspire la fabrication de leur propre religion (selon leurs passions et ce que je leur inspire). En somme, ils se substituent à Dieu en tant que législateur.. et là c’est gagné pour moi.

2.      Fidéliser : une fois recrutés, il s’agit pour moi de vous maintenir dans l’athéisme jusqu’au bout. Plusieurs outils sont à ma disposition : les concepts de laïcité, les médias qui réfléchissent à votre place et vous disent ce qu’il faut penser, les faiseurs d’opinion athées qui vous impressionnent par leur aptitudes aux débats, la mauvaise publicité pour les religions et les exploits de leurs adaptes (je fais l’amalgame entre les religions et les adeptes pour détruire l’image de la religion… que la religion en question soit fausse ou non altérée, je salit son image… mon objectif étant qu’à partir des agissements des adeptes de telle ou telle religion, je vous fais haïr Dieu et toute religion qui s’y réfère… Pas de risque alors que vous recherchiez la religion que Dieu agrée. De plus, chez ces collaborateurs, je les empêche de réfléchir en les poussant à mobiliser toute leur énergie pour gagner leur vie et courir après la stabilité matérielle et affective. En gros, je les maintiens dans une vie sans but : consommer, se reproduire, se soucier, stresser, courir après les temps et les plaisirs terrestres… sans se soucier de qui viendra après la mort…

3.      Exploiter : en autonomie ou en coordination avec mes autres soldats, les athées se battent contre mon seul véritable ennemi : le monothéisme.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :